Mercato : le rétropédalage de Jean-Michel Aulas

Mercato : le rétropédalage de Jean-Michel Aulas
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 06 juin 2018 à 16h00

En fin de saison, Jean-Michel Aulas avait promis à ses supporters le recrutement d'une pointure. Dans les colonnes de l'Équipe, le président lyonnais fait pourtant marche arrière, remarque Foot Mercato.


Les supporters lyonnais vont-ils au-devant d'une grande désillusion lors de ce mercato estival ? En cause, leur président.

En fin de saison dernière, après la qualification de l'OL en coupe d'Europe, Jean-Michel Aulas avait promis le recrutement d'un "grand nom". Or quelques semaines plus tard, le patron de l'OL fait marche arrière, raconte Foot Mercato. Dans une interview accordée au quotidien l'Équipe, il précise ses dires. "J'ai fait un peu machine arrière. Je me suis rendu compte que la perception des journalistes et des supporters était supérieure à ce que je voulais exprimer", dit-il.

Avant de préciser : "En fait, je voulais dire qu'on ne recruterait que des joueurs aux qualités supérieures à ceux qu'on a déjà en magasin". Pour Jean-Michel Aulas, cela ne veut pas pour autant dire que l'OL restera inactif sur le marché des transferts. Il garde un objectif : améliorer la qualité de l'effectif.

Situation financière confortable

Jean-Michel Aulas revient également plus en détail sur la stratégie du club dans les semaines à venir, et indique qu'il n'a aucune raison de se presser. "Nous ne sommes plus dans ce système qui a pu récemment nous obliger à procéder à une vente avant le 30 juin. On a même un temps d'avance, car la vente d'Alexandre Lacazette va rentrer dans l'exercice 2018-2019". La référence à Lacazette fait clairement écho au cas de Nabil Fékir. Le joueur présent dans le groupe des Bleus pour le Mondial en Russie est annoncé avec insistance du côté de Liverpool. Une somme avoisinant les 70 millions d'euros est même évoquée. Ajoutés à cela les revenus engrangés avec la qualification en Ligue des Champions, l'OL a de quoi investir.

"Pouvoir réinvestir ce qu'on a gagné, c'est l'objectif. Même si cela ne signifie pas acheter pour acheter. Dans notre modèle, il y a aujourd'hui de la place pour dépenser", clarifie le président lyonnais. S'il compte une nouvelle fois s'appuyer sur son centre de formation, Jean-Michel Aulas a défini un axe clair pour cet été : recruter des joueurs avec de l'expérience.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU