Le jour où Neymar a frôlé la mort

Le jour où Neymar a frôlé la mort©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 02 août 2017 à 18h57

En plein feuilleton Neymar, Closer est revenu sur le jour où Neymar a failli perdre la vie dans un accident de voiture.

Les faits remontent à 1992.

Alors âgé de quatre mois, le Brésilien se trouve à l'arrière du véhicule familial, ses parents assis à l'avant. Tous rentrent d'un match disputé par Neymar senior, lorsqu'une voiture vient les percuter de plein fouet, dans un épais brouillard.

Si le père de famille et sa femme Nadine n'ont rien, le petit Neymar a quant à lui disparu de son siège auto. "Ma femme et moi ne le trouvions plus. Je me suis dit qu'il avait été éjecté hors de la voiture. Nous étions presque certains d'avoir perdu notre fils", se souvient le père de Neymar dans son autobiographie "Neymar : mon histoire - Conversation avec mon père", publiée en 2015. Par chance, le désormais ex-joueur du Barça n'était pas passé à travers le pare-brise, mais avait simplement glissé sous le siège. Résultat des courses : une simple égratignure à la tête. Un miracle.

Un épisode qui a fortement marqué le père de l'attaquant brésilien qui aujourd'hui accompagne son fils partout dans le monde. Leur prochaine étape devrait être Paris, puisque Neymar est attendu dans la capitale ce jeudi pour signer un contrat avec le PSG.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
28 commentaires - Le jour où Neymar a frôlé la mort
  • si seulement il était mort dans cet accident, ça aurait fait des économies pour le katar saint germain; pour moi il n'y a plus de PSG

    que des étrangers ......................

  • on va nous bassiner avec ce joueur toute la
    saison alors que cela n a aucune importance...
    Quand je vois la somme dégagée par son transfert
    je me dis que cela reglerait le sort de beaucoup de gens
    malheureux.N oublions pas que beaucoup de gens dorment
    encore dans la rue dans un pays comme le notre ....
    J espere sincerement qu un jour tout ce business
    feras marche arriere afin de donner a ce sport
    toute sa crédibilité et qu il reconnaitra alors tout
    ce qu il doit au classes sociales modestes...

  • nul de chez nul

  • il se sentira mieux avec ses compatriotes,mais nous a paris,nous voulons des résultats.
    il faut bien mouiller le maillot.bien venu Neym.

  • En venant jouer dans le championnat Français et à Paris, il est déjà mort......