La clause hallucinante du contrat de Balotelli

La clause hallucinante du contrat de Balotelli©Wochit

6Medias, publié le dimanche 04 décembre 2016 à 16h20

Si elle a de quoi faire sourire, la nouvelle révélation de l'enquête Football Leaks n'en est pas moins très sérieuse. Elle concerne le contrat de certains joueurs, en particulier celui qui liait Mario Balotelli à Liverpool.



Un contrat qui contient une clause hallucinante, prévoyant que "si durant chaque saison le joueur italien n'est pas expulsé du terrain trois fois ou plus pour des conduites violentes, un crachat sur un rival ou quelconque personne, pour insultes ou langage et gestes abusifs, il touchera 1 million de livres le 30 juin, à la fin de chaque exercice", précise le quotidien britannique Times, qui a eu accès à cette clause du contrat. Impossible pour l'instant de savoir si l'OGC Nice où le joueur officie depuis juin dernier a tenu à mettre en place un tel garde fou.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
27 commentaires - La clause hallucinante du contrat de Balotelli
  • Pourquoi se gêner, tant qu'il y aura assez de cons pour les regarder jouer à la baballe, ramasser
    des millions et surtout ne pas payer d'impôt. Ils sont nés tricheurs et le resteront toujours !!!

  • Moi j'ai insulté personne cette année.Peut-être qu'on pourra me donner un petit quelque chose!Merci d'avance.

  • le FOOT est VRAIMENT un sport de MERDE avec des CONNARDS qui se croient plus fort que les autres
    a qui tout le monde doit lécher les pieds
    BANDES DE CONS ET SPORT DE MERDE

    Commentaire de con prodigué par un mange merde. !!

  • C'est débile, c'est un connard, voila tout, finalement c'est la prime à l'extorsion de fond!

  • Je rêve.
    Des salaires mirobolants (même ces salops de patrons - pour moi les mots "salops de patrons" est de dialectique de gôche, pas péjoratif)". Bien au contraire, dans leur immense majorité, ils ne gagnent pas autant, mais cela ne gène personne, surtout pas les médias, les journalistes.
    De la fraude fiscale ?
    Et puis, si cela est vrai, des clauses....que je n'ai pas le courage de qualifier.
    Du pain et des jeux. Rome est de retour.
    Notre société est male, très male.
    A case de qui ? De l'information.

    Zzbulonne. A fumé la moquette ??