L'affaire Platini est loin d'être réglée

L'affaire Platini est loin d'être réglée©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 26 mai 2018 à 19h58

Pourtant blanchi dans l'affaire dite du "Fifagate", Michel Platini n'en a pas encore terminé avec la justice, comme l'a précisé un porte-parole du ministère public. La FIFA quant à elle ne compte pas lever la suspension de l'ancien président de l'UEFA.

Alors qu'il vient d'être blanchi par le parquet suisse dans l'affaire du versement de 1,8 million d'euros perçu "en tant que conseiller spécial entre 1998 et 2002", Michel Platini n'est pour autant pas encore tiré d'affaire, rapporte Le Monde.



Un porte-parole du ministère public suisse a déclaré que "dans le cadre de son statut de personne amenée à témoigner, si l'on trouve des éléments [l'affaire] Platini n'est pas définitivement terminée".

Pour sa part, la FIFA a fait savoir via un communiqué que sa suspension de quatre ans de toute activité liée au football, jusqu'en octobre 2019, courait toujours. "M. Platini a été suspendu pour violation du code d'éthique. La décision a été maintenue par le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui a confirmé les accusations, mais a réduit la durée de la suspension . Il a toujours été très clair pour la FIFA comme pour le TAS que M. Platini n'a jamais été visé par une enquête criminelle en Suisse. Les éléments d'un acte criminel dans la loi suisse sont différents de ceux pris en compte pour un acte prévu par le code d'éthique de la FIFA", a indiqué samedi matin l'instance internationale.

Michel Platini a déjà prévenu que si la FIFA ne mettait pas fin à sa suspension, "ses conseils lanceront toutes les procédures nécessaires pour la casser".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.