Jets de pétards : le coup de gueule de Philippe Piat, président de l'UNFP

Jets de pétards : le coup de gueule de Philippe Piat, président de l'UNFP ©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 04 décembre 2016 à 20h55

Indigné par les événements qui ont émaillé la rencontre de samedi entre Metz et Lyon, le président de l'UNFP, Phillippe Piat, a poussé un coup de gueule retentissant au micro de RMC ce dimanche, appelant à des sanctions majeures.

"Il y a un ras-le-bol parce que ça commence à s'amplifier ces agressions contre les joueurs" a réagi Phillippe Piat, président de l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) sur RMC ce dimanche. Victime de jets de pétards durant le match qui opposait Lyon à Metz samedi dernier, le gardien Anthony Lopes a en effet été évacué d'urgence, et souffrirait d'une "surdité traumatique", même si elle "n'aura aucune conséquence sur avenir", a déclaré le joueur sur son compte Instagram.

Le match, d'abord interrompu, a été définitivement suspendu, et pourrait se terminer devant les tribunaux.

"Il y a une éducation à faire"

Pour Philippe Piat, "il y a des associations de supporters qui souhaitent être plus qu'entendues et faire partie des instances du foot. Mais avant de pourquoi pas les intégrer, il faut que ce genre de choses s'arrêtent. Elles doivent montrer qu'elles peuvent avoir de l'impact et une capacité à contrôler les supporters pour éviter ces choses qui deviennent inacceptables", s'est-il indigné sur RMC. "Elles doivent agir maintenant. On ne peut plus accepter que l'intégrité des joueurs soit mise en danger. Il y a une éducation à faire, ça ne peut pas durer comme ça."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU