Hugo Lloris : les confidences bouleversantes de son père

Hugo Lloris : les confidences bouleversantes de son père©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 29 juin 2018 à 16h55

Joueur discret et secret, Hugo Lloris n'en reste pas moins un cadre de l'équipe de France. Dans les colonnes de L'Equipe, son père revient sur les moments forts de sa carrière.

Samedi, à l'occasion du huitième de finale de la Coupe du Monde face à l'Argentine, Hugo Lloris fêtera sa 101ème sélection sous le maillot de l'équipe de France.

Depuis ses débuts en Ligue 1 en 2005 avec l'OGC Nice, le gardien tricolore s'est imposé comme une référence à son poste. Mais Hugo Lloris reste un personnage discret dans le milieu de football. Interrogé dans les colonnes de L'Equipe ce vendredi 29 juin, son père revient sur les moments forts de sa carrière et notamment ce jour où il a tapé du poing sur la table. "Chaque fois qu'Hugo a eu un problème dans le milieu sportif, il a adopté la méthode du face-à-face, insiste-t-il. Dès qu'il a un souci, il prend rendez-vous et il y va. Il discute et il met les choses à plat. Il a toujours agi ainsi, quel que soit son âge, que ce soit à Nice, Lyon ou Tottenham. Ça m'a toujours impressionné."

"Chaque fois qu'Hugo a eu un problème dans le milieu sportif, il a adopté la méthode du face-à-face"

Et Luc Lloris d'ajouter : "un jour, par exemple, les dirigeants niçois avaient anticipé un transfert, à Lens me semble-t-il, avant qu'Hugo ne renouvelle son contrat avec le Gym (en juin 2008). Certains (dirigeants) avaient utilisé la presse à cet effet. Ça avait été vite réglé !" Le père du portier des Spurs de Tottenham revient également sur la grève des joueurs à Knysna pendant le Mondial 2010. "Hugo a dû sentir la lame passer mais il n'en jamais parlé avec moi, raconte-t-il toujours dans L'Equipe. Hugo a un principe : rien de ce qui concerne l'intérieur du groupe ne doit sortir à l'extérieur, même avec moi. A l'époque, Hugo était un gamin (23 ans) et il faisait partie d'un groupe où il y avait des parrains. Or, il évoluait dans ce système un peu tribal dans lequel on doit le respect aux anciens."

Capitaine inamovible de l'équipe de France, Hugo Lloris a également connu des périodes particulièrement douloureuses durant sa carrière. "Le moment où il m'a touché, c'est lorsqu'il a décidé de jouer un match deux jours à peine après le décès de sa mère alors qu'il était encore avec elle cinq jours avant, indique son père. C'était sa décision et tout le monde a fait bloc. C'était quelque chose de particulier et de fort du point de vue de l'éthique." Hugo Lloris dispute actuellement en Russie sa troisième Coupe du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.