Felipe Melo : « Si je n'étais pas footballeur, je serais devenu un assassin »

Felipe Melo : « Si je n'étais pas footballeur, je serais devenu un assassin » ©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 28 avril 2016 à 22h13

« Si je n'étais pas footballeur, je serais devenu un assassin » La phrase de Felipe Melo fait froid dans le dos. Sur la chaîne italienne Sky Sport, le footballeur est revenu sur son enfance difficile : « Je vivais dans une favela qui faisait partie des plus dangereuses.

Il y avait là-bas de la drogue et des armes » , a expliqué le brésilien. En poursuivant son rêve et en intégrant le monde du foot dès l'âge de 18 ans, il a ainsi évité le pire : « Ma vie a été différente avec le ballon rond. Mais parfois quand je revenais de l'entraînement, certains de mes amis étaient morts » explique l'international auriverde qui raconte que sans le sport il serait devenu un assassin. Mais s'il n'a pas sombré, c'est sans doute aussi grâce à un entourage qui a su l'épauler. Sa compagne, Roberta Nagel, mais aussi son père : « Mon père, qui faisait souvent des journées doubles de travail, a quitté son emploi et a commencé à m'emmener aux entraînements. Je lui donnais quelques fois une partie de mon petit-déjeuner » , explique celui qui aurait pu bien pu se retrouver dans la page faits divers.



Mais il a su faire les bons choix et celui qui a débuté à Flamengo continue de progresser. À 32 ans, il peut déjà se targuer d'avoir déjà été sélectionné 22 fois en équipe nationale

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
12 commentaires - Felipe Melo : « Si je n'étais pas footballeur, je serais devenu un assassin »
  • ou assassiné

  • Un recyclage en fin de carrière, peut-être? comme tant d'autres ......

  • Quand le foot sera fini, il sera encore temps !!!!!

  • Rien dans le cigare, cervelle de crevette,...et j'en passe.....je ne sais pas si c'est vrai cette analyse pour les footballeurs mais d'après vos commentaires je m'aperçois que par contre vous les cons sur terre, vous êtes nombreux. Critiquer quelqu'un qui c'est sorti d'un milieu de la drogue et des armes, faut vraiment être con. Vous feriez mieux de poussez d'autres personnes à faire comme lui, que ce soit dans le milieu du foot ou d'ailleurs.

  • C'est pas l'homme qui est violent mais le milieu ou il vie qui le rend violent.