Exclu, il revient sur le terrain et pointe une arme sur un adversaire

Exclu, il revient sur le terrain et pointe une arme sur un adversaire©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 08 février 2018 à 19h27

À l'occasion d'un match de foot amateur dimanche à Poitiers, un joueur a menacé avec son fusil un joueur de l'équipe adverse, révèle La Nouvelle République.

Les faits se sont déroulés dimanche 4 février lors d'un match de troisième division de district. L'AS Saint-Eloi accueillait le Baroc à 15 heures.

La rencontre semblait se dérouler normalement jusqu'à l'expulsion d'un joueur de Saint-Eloi pour une agression sur un adversaire. "Il a pris un carton rouge. Il est sorti du terrain, je l'ai accompagné jusqu'aux vestiaires. Il s'est changé et il est reparti chez lui en voiture", raconte au quotidien régional le président du club, Sylvain Giraud.

Mais le match va prendre une tournure dramatique lorsque le joueur expulsé va revenir sur le terrain... armé d'un fusil. "On l'a vu arriver, il est entré sur le terrain et là, on a vu qu'il sortait une arme. Il est allé menacer le joueur avec lequel il avait eu un problème et il a pointé l'arme vers lui", poursuit Sylvain Giraud. Face à la tournure des évènements, l'arbitre stoppe le match, pendant que plusieurs personnes tentent de raisonner le joueur armé. Il retrouvera finalement ses esprits et rentrera chez lui juste avant l'arrivée de la police. "On n'a pas osé sortir tout de suite du terrain, ça fait peur, les gens étaient choqués et on ne savait pas s'il n'allait pas revenir. Il lui a mis le fusil sur la tempe ! Les policiers ont retrouvé une balle à ailettes sur le terrain, le fusil était chargé", explique Missoum Redaouia, le secrétaire général du Baroc à La Nouvelle République.

Le suspect sera interpellé un peu plus tard. Le footballeur menacé et le club du Baroc ont tous deux porté plainte. Jugé en comparution immédiate mercredi, le footballeur de Saint-Eloi a été condamné à quatre mois de prison avec sursis, rapporte France Bleu Poitou.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.