Dix ans après le coup de boule de Zidane, Materazzi ne regrette rien

Dix ans après le coup de boule de Zidane, Materazzi ne regrette rien©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 09 juillet 2016 à 18h01

Il y a dix ans jour pour jour, l'équipe de France perdait la finale de la Coupe du monde 2006 contre l'Italie (1-1, 5 t.a.b. à 3).

Un match resté dans la légende pour le fameux coup de tête de Zinédine Zidane à Marco Materazzi au cours de la prolongation, qui a valu un carton rouge au n°10 français. Le défenseur italien, buteur pendant la finale, revient dans L'Equipe sur cet épisode qui a fait de lui une star, et écorne l'image de Zidane.

"C'est lui qui a commis une erreur et ce n'était pas la première fois... Les Français ont vite oublié les mauvais gestes qu'il avait commis dans sa carrière, toujours pour les mêmes raisons, a-t-il insisté. À chaque fois qu'il s'est fait expulser, il n'avait pas Materazzi en face de lui. À chaque fois qu'il a pris un carton rouge, ses adversaires ont toujours été méchants ? Violents ? Ils l'ont tous provoqué ? Non, je ne pense pas."

Materazzi minimise ainsi la portée des propos qui ont déclenché la fureur de Zidane. "On voit sur les images qu'il me parle, a raconté l'Italien. Je lui demande deux fois de répéter pour être sûr de bien comprendre, la troisième fois je lui réponds parce que je comprends qu'il se moque de moi (Zidane le chambre en lui proposant son maillot à la fin du match, ndlr). En fait, on jouait le même match, on avait marqué tous les deux mais lui était un grand champion et moi, j'étais nul, je n'étais pas dans le même monde. C'est comme ça que j'ai perçu ses moqueries et j'ai réagi."

Depuis cette finale, Zidane et Materazzi ne se sont jamais recroisés. "Il ne m'a jamais demandé pardon, mais ce n'est pas grave. S'il ne sent pas l'envie de s'expliquer avec moi, je respecte ça", a ajouté l'Italien, qui espère malgré tout avoir un jour l'occasion de s'entretenir avec le Français. A l'abri des regards et en toute franchise.

 
52 commentaires - Dix ans après le coup de boule de Zidane, Materazzi ne regrette rien
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]