Deschamps évoque la plus grosse erreur de sa carrière

Deschamps évoque la plus grosse erreur de sa carrière©Panoramic
A lire aussi

Texte 6Medias, vidéo FFFTV, publié le dimanche 31 décembre 2017 à 14h32

Téléfoot diffusait ce dimanche un entretien exclusif avec Didier Deschamps. L'occasion pour le sélectionneur des Bleus de revenir sur les moments marquants de sa carrière d'entraîneur.



De ses débuts à Monaco, Didier Deschamps n'en garde que de bons souvenirs, avec notamment une finale de Ligue des Champions en 2004, avec une équipe jeune.

"Les mecs ils l'ont mérité parce qu'ils ont fait ce qu'il fallait. Pas d'expérience, mais ils étaient prêts à monter aux arbres, c'était fabuleux", se souvient Didier Deschamps.

Mais sa meilleure expérience reste son passage à la Juventus Turin, club de son coeur, dans lequel il avait évolué en temps que joueur de 1994 à 1999. Le sélectionneur des Bleus révèle avoir signé immédiatement, sans même discuter, alors que le club est englué dans des affaires de corruption, puis rétrogradé en Serie B. "Je me devais de renvoyer l'ascenseur à ce club-là". Didier Deschamps réussira en une seule saison à faire remonter la Juve en Série A, avant de faire ses adieux. Son plus grand regret à ce jour. "Ça fait partie de mes erreurs dans ma carrière. Je suis parti de là-bas, je n'aurais pas dû partir. Au moment où j'ai pris la décision, je ne voyais pas d'autres solutions..."

En 2009, Didier Deschamps prend la direction d'un autre de ses anciens clubs, l'OM. Son passage sera presque parfait avec trois coupes de la Ligue consécutives, deux trophées des Champions, et un titre de champion de France en 2010. Un état de grâce qui prendra fin avec la défaite en quart de finale de Ligue des Champions. Un souvenir douloureux pour Didier Deschamps. "Qu'ils (les supporters) puissent faire la grève pour un quart de finale de Champions League face au Bayern Munich, ça dépasse tout entendement. C'était horrible". Un passage à l'OM qui n'aura pas été de tout repos. "Entraîneur en club, c'est du H-24 et quand on est dans un club comme Marseille, on est dans le tambour de la machine et ça n'arrête pas. Et même quand ça se passe bien, on finit la saison, on est épuisé", reconnait-il dans Téléfoot.

Didier Deschamps retrouvera le sourire et de l'énergie en prenant les rênes de l'équipe de France en 2012. "Je sais que je suis un privilégié, c'est un honneur pour moi".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU