Deschamps : bientôt des poursuites judiciaires contre Dugarry ?

Deschamps : bientôt des poursuites judiciaires contre Dugarry ?©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 21 août 2018 à 21h00

Le courant ne passe plus entre Didier Deschamps et Christophe Dugarry. Comme le révèle un article publié mardi 21 août sur le site du Parisien, le sélectionneur des Bleus envisagerait de lancer des poursuites judiciaires à l'encontre de son ancien coéquipier.

Le torchon brûle entre deux champions du monde.

Sacrés en tant que coéquipiers en 1998, Didier Deschamps et Christophe Dugarry ne se supportent plus. Les choses sont en train de dégénérer, à tel point que, selon Le Parisien, le sélectionneur des Bleus réfléchit à d'éventuelles poursuites devant les tribunaux. D'après les informations du quotidien, son avocat, Carlo Brusa, étudie en effet la question. Selon cette même source, le coach de l'équipe de France de football, qui vient d'être sacrée en Russie, juge trop violentes les critiques de ses anciens partenaires Emmanuel Petit et surtout Christophe Dugarry, au micro de RMC.

« Il est toujours dans beaucoup d'affaires »

Didier Deschamps n'avait pas hésité à livrer ses états d'âmes lors d'une interview accordée au Parisien publiée le 20 juillet, juste après la fin de la dernière Coupe du monde : « Il ne faut pas exagérer quand même. Dugarry ose dire que je prends la France en otage. Cela dépasse l'entendement. Il dit ce qu'il veut, il a son émission radio. On a vécu des choses ensemble donc je sais qu'en termes d'état d'esprit, sincèrement, j'ai vu beaucoup mieux. Mais bon, ce n'est pas grave. J'ai bientôt 50 ans et je ne fais plus semblant. » L'ancien milieu de terrain de la Juventus avait ensuite enfoncé le clou : « Si on devait se voir avec Duga (Dugarry), ça ne serait même pas bonjour, bonsoir. Chacun sa route, chacun son chemin. C'est clair. »

L'ancien attaquant lui a répliqué le lundi 20 août sur RMC de façon cinglante : « Je n'ai pas du tout le même état d'esprit que lui et j'en suis ravi : je suis droit, honnête et fiable (...) Je l'ai connu en 1990, en 1991, et il y a toujours eu des histoires sur lui. Je me rends compte qu'il est dans beaucoup d'affaires. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU