Des supporters lyonnais humiliés par la police italienne

Des supporters lyonnais humiliés par la police italienne©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 17 mars 2017 à 19h48

750 supporters lyonnais avaient fait le déplacement à Rome pour assister au huitième de finale retour de la Ligue Europa. Ce voyage qui se voulait festif a malheureusement tourné au vinaigre.

À peine arrivés aux abords de la capitale italienne, les bus des supporters de l'OL ont été interceptés par la police locale mercredi soir.

Le début du calvaire pour les fans des Gones. "Pour ceux qui ont fait le déplacement comme moi en car OL Voyages, il y a eu pas moins de six fouilles. Il y en a surtout eu une de plus de 1h30 à l'entrée de Rome par la police italienne, du genre peloton d'exécution", raconte à 20 Minutes Hugo, 22 ans.

Mais c'est à leur arrivée au Stade que le mal a été fait, avec de nouvelles fouilles. "On a enchaîné trois fouilles, dont deux avec des palpations poussées, poursuit Hugo. Pour la troisième, il a fallu passer dans un Algeco à deux ou trois à la fois et on nous a demandé de baisser pantalon et caleçon. C'était à la fois ridicule et assez humiliant. Certains ont même dû écarter les fesses. Des policiers n'ont pas hésité à rigoler de potes mis à nu. Je savais pertinemment que si je ne m'exécutais pas, je risquais gros", poursuit Hugo.

Un épisode qui a profondément choqué les supporters lyonnais qui avaient déjà été malmenés par la police espagnole à Séville en septembre dernier. "Ils nous ont franchement traités comme des animaux", s'est indigné Diego auprès de l'envoyé spécial de 20 Minutes.

Des faits confirmés par l'ancien footballeur et consultant Nicolas Puydebois. "On a appris que certaines supportrices de l'OL ont été palpées par des hommes. Certaines d'entre elles seraient aussi passées par des fouilles sous-vêtements baissés, réalisées par des femmes", a-t-il précisé au site Olympique et Lyonnais.com.

Dans un communiqué, le club rhodanien a apporté son soutien à ses supporters et a condamné les méthodes de la police romaine, jugées "abusives et disproportionnées".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU