Coupe du Monde : Olivier Giroud dévoile son ange gardien

Coupe du Monde : Olivier Giroud dévoile son ange gardien©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 06 septembre 2018 à 18h30

Près de deux mois après avoir remporté son premier titre de Champion du Monde, Olivier Giroud, l'attaquant des Bleus, revient sur ce sacre dans les colonnes du Parisien. L'occasion pour lui d'expliquer ce qui l'a aidé à aller au bout.

Olivier Giroud a-t-il eu une bonne étoile lors de cette Coupe du Monde en Russie ? On peut considérer que oui.

Alors que le joueur de Chelsea a terminé la compétition avec aucun but inscrit, le Français se félicite d'un tel succès et oublie la frustration dans une interview accordée au Parisien. Et un élément a joué en sa faveur, notamment. À la question "si vous deviez remercier une personne pour ce titre ?", l'attaquant français répond étonnement "Jésus Christ".

"Il m'a construit, aidé en tant qu'homme et joueur professionnel, en me donnant confiance, persévérance et foi pour ne jamais rien lâcher." Et de préciser l'importance de la religion pour son bien-être. "Pendant ce tournoi, on avait une bonne étoile au-dessus de nous. Un ange gardien." Le Français qui dévoile l'importance que prend "le Seigneur" dans sa vie. "(Je prie) comme avant chaque match. À chaque fois, j'en demandais un peu plus au Seigneur. Parce que c'était la dernière marche et que j'avais encore plus besoin de lui. J'ai été entendu."



Didier Deschamps le messie ?

Une intervention divine aurait donc permis aux Bleus d'aller au bout de leurs rêves. De façon plus terre à terre, Olivier Giroud reconnait l'importance de Didier Deschamps dans ce succès. "On a tous conscience de sa part de mérite dans ce succès. On sait ce qu'on lui doit", dit-il, en référence au surnom "Dieu" que les Champions du Monde 1998 avaient attribué à Aimé Jacquet après leur titre.

Dans cet entretien, l'ancien attaquant des Gunners, aujourd'hui âgé de 32 ans, s'étend sur divers sujets, comme une possible retraite internationale. Une question qu'il balaye d'ailleurs d'un revers de main tout en ayant "conscience qu'il est plus proche de la fin que du début".
Olivier Giroud conserve également de nombreux objectifs comme, peut-être, un jour atteindre les 100 sélections. Mais il veut surtout se hisser sur le podium des meilleurs buteurs de l'histoire de l'Équipe de France. "Ce podium, ce serait aussi une façon de marquer l'histoire", dit-il. Pour cela, il faudra continuer d'être performant en club, afin de garder la confiance de Didier Deschamps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.