Bisbilles entre la Fifa et l'UEFA pour une affaire de gros sous

Bisbilles entre la Fifa et l'UEFA pour une affaire de gros sous©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 23 octobre 2018 à 17h20

La Fifa et l'UEFA sont de nouveau en plein désaccord, révèle le New York Times. L'instance du football mondial, dirigée par Gianni Infantino, voudrait créer deux nouvelles compétitions.

Avec comme récompense, un gros chèque à la clé.

Rien ne va plus entre l'UEFA et la Fifa. Les deux plus grosses instances du football mondial ne s'entendent pas depuis plusieurs mois, c'est un secret de polichinelle. Mais la tension serait montée d'un cran suite aux dernières velléités de Gianni Infantino, révèle le New York Times. Le président de la Fifa entend faire avancer son projet de nouvelles compétitions mondiales très rapidement : un Mondial des clubs plus valorisant que celui existant, et un tournoi réunissant plusieurs sélections, sur le modèle de la Ligue des nations.

Or, selon le quotidien américain, Infantino pourrait vouloir « passer en force », une méthode qui n'est pas vraiment du goût de l'UEFA qui s'oppose farouchement aux deux projets. L'UEFA entend défendre ses compétitions phares que sont la Ligue des Champions et la Ligue Europa, mais aussi son « nouveau bébé », la Ligue des nations.

20 milliards à la clé ?

Un climat de tension alors que doit se tenir ce vendredi 26 octobre une réunion entre hauts dirigeants de la Fifa à Kigali, au Rwanda. Selon le New York Times, les membres de l'UEFA pourraient d'ailleurs tout simplement sécher le comité.
Mais alors, quelles sont ces nouvelles compétitions désirées par la Fifa? Dans les faits, la fédération internationale aimerait un nouveau Mondial des clubs regroupant 24 équipes dont douze Européennes, quatre de la zone Amsud, deux de l'Afrique, de l'Asie et de l'Amérique du Nord. Gain estimé pour le vainqueur : 1,5 milliard d'euros. L'autre se rapprocherait de la Ligue des nations lancée en septembre, mais en se démarquant de la Coupe du Monde.

Si la Fifa défend ces deux projets, c'est qu'il y a un gros chèque à la clé. En effet, le consortium Softbank (avec une majorité d'investisseurs chinois) promet d'injecter 20 milliards d'euros pour ces deux nouvelles coupes.
En avril dernier, Gianni Infantino avait déjà fait part de ses intentions, sans réel succès. Selon Le New York Times, Infantino aurait contacté plusieurs membres européens pour tenter de les convaincre avant la réunion, mais sans en avertir l'UEFA. Une table ronde qui sent la poudre ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.