Bernard Lama s'en prend à ses anciens coéquipiers

Bernard Lama s'en prend à ses anciens coéquipiers©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 28 février 2017 à 19h27

Dans une interview accordée à So Foot, à paraître ce jeudi, Bernard Lama n'y est pas allé de main morte avec certains de ses anciens coéquipiers.

Le premier à en prendre pour son grade : Fabien Barthez. "Barthez, c'est un bon soldat! Il est blanc, pas très intelligent, il ne fait pas trop d'histoires, il a été le chouchou à une époque, mais aujourd'hui, on ne l'appelle pas pour parler de football", balance Bernard Lama dans les colonnes du magazine.

L'ancien portier des Bleus aux 44 sélections ne s'arrête pas là. "Avec Fabien, on s'entendait bien sans être potes. Les gens ont monté ce truc. Barthez a été un symbole de la lutte anti-Lama : des joueurs voulaient me sortir et des médias ont joué le jeu de Barthez", déplore-t-il.

Autre cible de Bernard Lama : Luis Fernandez, son entraîneur au PSG entre 1994 et 1996. Le gardien estime qu'il n'est qu'un "entraîneur de coupes", mais pas un "entraîneur de stabilité". "C'était le folklore. Toutes les semaines, fallait qu'il change l'équipe. C'est quelqu'un qui n'a pas compris où il était. C'était trop haut pour lui. Intellectuellement, il y avait un décalage. Dans la gestion humaine, il était à côté de la plaque", juge l'ancien international dans So Foot.

Outre Fabien Barthez et Luis Fernandez, Bernard Lama ne garde pas non plus de souvenirs mémorables de l'Italien Marco Simone ni du défenseur allemand Christian Wörns. "Simone, c'est un gros con qui se la racontait. Wörns touchait un gros salaire, mais c'était un lâche. Il était limité et ne savait faire que le marquage individuel", a-t-il lancé, les accusant également "de la jouer perso". Rhabillé pour l'hiver, il ne fait pas de doute que les intéressés ne manqueront pas de répondre aux attaques de Bernard Lama. Affaire à suivre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
107 commentaires - Bernard Lama s'en prend à ses anciens coéquipiers
  • Mrs Lama vous prenez de l'âge, pour vos vieux os , l'Afrique il fait chaud là-bas, vous savez avec toute ces frappes qui trainent dans ces banlieus de FRANCE eux ne regarde pas la couleur du pognons, ils s'en prennent surtout a ceux qui en ont pleins , et qui ce crois au dessus par la couleur

  • J'ai envie d'en remettre une couche avec ce pauvre type de Lama... Ses principaux faits d'armes avec l'équipe de France, c'est quoi ? D'avoir été le gardien du fameux France-Israël de 1993, où il a fait un match très moyen et pris 3 buts, avant le mémorable France-Bulgarie où il avait l'occasion d'entrer dans la légende en sortant le tir de Kostadinov à la dernière minute... Mais comme très souvent, il est passé à côté... Comme un soir de février 1997, où il s'est liquéfié contre les amateurs de CFA du Clermont Foot (j'étais présent) pour en prendre 4 avant de se faire donner la leçon en série de tirs aux buts par le gardien adverse Enjolras... 44 sélections en équipe de France, c'est déjà tellement inespéré pour lui qu'il a qu'une chose à faire, ne rien dire... Entre Barthez et lui, c'est la différence entre une 2CV et une Ferrari !!!

  • c'est bien ce meme joueur qui refusa de jouer certains matchs tout en ne refusant jamais les primes ?

    Vous savez ça de source sûre , sans aucun doute!

    Tout à fait PoonKL, barbido à raison, seulement tout le monde l'a oublié...

  • "lama, il est noir et c'est un trou du cul" voyons voir si c'est plus correct ????

  • C' est pas lui qui jouait des matchs sous l' emprise du cannabis ?
    Pendant que ses coéquipier s' entrainaient, lui fumait des joints..