Ben Arfa : "J'ai peur que le foot soit devenu trop sérieux"

Ben Arfa : "J'ai peur que le foot soit devenu trop sérieux"©Wochit

6Medias, publié le mardi 21 novembre 2017 à 20h35

Dans les colonnes de France Football, Hatem Ben Arfa s'est à son tour mêlé de la polémique sur la célébration de Nabil Fékir lors du derby rhodanien. Et le joueur du PSG a trouvé les réactions disproportionnées.

"Je pense sincèrement qu'il l'a fait sans arrière-pensée, emporté par le jeu.



Le problème, c'est qu'en face ils n'étaient pas forcément très réceptifs. C'est ce qui a entraîné ce raffut pour un geste qui n'était ni violent, ni méchant, ni vulgaire". Ben Arfa regrette qu'on ne puisse plus chambrer sur le terrain sans créer un tollé. "C'est l'essence même du jeu et du foot que j'aime, avec des petites provocations, des rires, du plaisir et du spectacle. Chambrer, c'est seulement mettre un peu de piment. Où est le mal ?", s'interroge-t-il dans les colonnes du magazine. Avant d'ajouter : "J'ai peur que le foot soit devenu trop sérieux".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
85 commentaires - Ben Arfa : "J'ai peur que le foot soit devenu trop sérieux"
  • On s'en moque des états d'âmes des footballeurs.

  • Çà m'aurais étonné que celui là ne viennent pas mettre son grain de sel là dedans !!!

  • Pas fan de ce joueur mais il a raison . A titre perso je suis Lyonnais ( ok j'assume ) et j'ai un ami Stéphanois ( lI s'appelle Stephane avec qui de temps en temps nous allons déjeuner dans un bar-restau club des "supporters de Marseille", C'est ça le foot

  • rien à foutre de leur avis à tous ces joueurs plus parleurs que footballeurs....
    qu'il restent à leur place au ras du gazon.........

  • Marre du foot, des caprices footeux, des ego ... au moment où on ouvre les restos du coeur ...