Affaire de la sextape : des conversations téléphoniques dévoilées

Affaire de la sextape : des conversations téléphoniques dévoilées
©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 20 décembre 2016 à 23h02

Nouveaux rebondissements dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. RMC Sport a dévoilé ce mardi des écoutes téléphoniques contredisant la version donnée par Djibril Cissé à la police lors de son audition.

L'ancien international français, qui niait toute implication dans cette affaire de chantage, avait déclaré avoir lui aussi été victime d'un maître-chanteur, mais n'avoir jamais versé le moindre centime.

Une version contredite par les retranscriptions des échanges téléphoniques que s'est procurée RMC Sport. Lors d'une conversation entre un policier sous-couverture et l'un des maîtres-chanteurs de Mathieu Valbuena, Younes Houass, on apprend que Djibril Cissé avait été lui aussi victime d'un chantage à la sextape en 2008, et qu'il aurait payé plus de 100 000 euros pour éviter la publication d'une vidéo privée.

À l'époque, Djibril Cissé aurait fait appel à Mustapha Zouaoui, mis en cause lui aussi dans l'affaire Valbuena, pour se sortir de cette impasse. "Je suis chez moi tranquille, et Cissé m'appelle : 'Gros, je suis dans la merde, aide-moi...' Une nana s'est filmée avec lui et, à force d'en parler, des mecs l'ont cambriolée et ils ont embarqué la vidéo. J'ai fini par attraper un des maîtres-chanteurs et l'ai menacé : 'J'ai nié que je te connaissais devant la police. Si, demain, la vidéo sort ou s'il y a un double, je te balance aux policiers. Tu ne me colleras pas d'étiquette de balance, je te préviens. J'ai été correct avec toi, sois correct'", avait raconté Mustapha Zouaoui à L'Équipe. Des déclarations que Djibril Cissé a toujours réfutées.

Mais ces nouvelles révélations pourraient mettre en difficulté Djibril Cissé, qui risque déjà une mise en examen.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU