Affaire Aurier : ce qu'il a dit aux forces de l'ordre

Affaire Aurier : ce qu'il a dit aux forces de l'ordre©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 30 mai 2016 à 19h45

RTL a révélé les propos tenus par l'international ivoirien lors de son interpellation, ce lundi 30 mai
Serge Aurier était-il sous l'emprise de l'alcool ? La question fait débat et diverses versions s'opposent dans les médias. Toujours est-il que Serge Aurier n'en finit plus de faire parler de lui.

Selon RTL, le joueur du PSG était bien en état d'ébriété lors de son arrestation, ce lundi 30 mai, à l'aube. La radio en précise les circonstances.
Tout aurait commencé alors que les policiers de la BAC décident de contrôler un 4x4 qui bloque la circulation, rue de Ponthieu, non loin des Champs-Élysées, dans le 8e arrondissement de Paris. À bord, Serge Aurier aurait refusé d'obtempérer aux les forces de l'ordre. "Quoi ? Vous voulez quoi ? C'est bon, laissez-nous", aurait-il avant de refuser de descendre du véhicule."Ne me parlez pas, ne me touchez pas. Vous êtes qui pour me contrôler ? Je ne descendrai pas", aurait-ilajouté avant de mettre un coup de coude dans le thorax d'un policier. Des renforts auraient alors été appelés, mais cela n'aurait pas suffi à calmer le footballeur de 23 ans.
"Vous ne savez pas qui je suis. Vous osez me manquer de respect, vous êtes fous. Mon avocat va s'occuper de vous. Vous trois, j'ai bien dit vous trois, vous allez le regretter toute votre vie. C'est fini pour vous", aurait-il lancé aux policiers. Ceux-ci l'auraient alors menotté sans incident avant de le placer en garde à vue pour rébellion, menaces et violences volontaires sur une personne dépositaire de l'autorité publique. "ll n'y a eu aucun coup de la part de Serge, ni un coup de coude, ni quoi que ce soit. Il leur a répondu, mais il n'y a pas eu d'échanges de coups", a assuré son entourage à l'Équipe.
Lundi après-midi, Serge Aurier a fait un aller-retour chez le médecin, pour faire constater des blessures avant de retourner en garde à vue. Si les circonstances exactes de l'arrestation restent à éclaircir, son avenir au PSG, quelques mois après le scandale sur Périscope, semble cette fois bien compromis.
Sa garde a vue aurait été prolongée de 24 heures selon l'Équipe.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU