Un homme a avoué le meurtre du frère d'Aurier

Un homme a avoué le meurtre du frère d'Aurier©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 15 juillet 2020 à 10h12

Moins de 48h après la disparation de Christopher, le frère de Serge Aurier, tué par balles à la sortie d'une discothèque, un homme s'est rendu au commissariat central de Toulouse pour avouer ce meurtre.


Un homme a été placé en garde à vue mardi après avoir avoué le meurtre de Christopher Aurier, tué par balles sur le parking d'une boîte de nuit toulousaine, le Kin's, dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte La Dépêche. L'homme s'est présenté vers 18h au commissariat central de Toulouse. On évoque un possible différend amoureux et une querelle autour d'une jeune femme, qui pourrait donc être à l'origine du drame. Même si on ne sait pas encore si les deux hommes se connaissaient et si le frère cadet de Serge Aurier était bien la cible des coups de feu. 

"On ne l'avait pas pris juste parce que c'était le frère de l'autre..."

Selon France Bleu Occitanie, celui qui a été formé au RC Lens, comme son frère aîné, a été retrouvé seul en pleine rue vers 5 heures du matin lundi, avec deux impacts de balle sur la poitrine. D'après l'autopsie, il a tenté de fuir avant de s'écrouler. Transporté dans un état critique à l'hôpital de Rangueil, il est décédé peu après. S'il n'avait pas réussi à percer chez les professionnels, Christopher Aurier (26 ans) évoluait au cinquième échelon avec le Toulouse Rodéo, après être notamment passé par Chantilly l'an dernier. Un club qu'il avait rapidement quitté en raison de "soucis familiaux" et parce qu'il "devait rester à Toulouse", témoigne dans Le Parisien Babacar Mbaye, président délégué de la formation de l'Oise : "Dommage parce qu'il avait vraiment des qualités. On ne l'avait pas pris juste parce que c'était le frère de l'autre..."

Mourinho au soutien de Serge Aurier 

Son grand frère, justement, décidera s'il veut jouer mercredi (19h) à Newcastle, où se déplacent les Spurs dans le cadre de la 36e journée de Premier League. "Nous ne savons pas s'il pourra jouer. Vous savez, dans ce genre de moment, le staff et moi ne pouvons que le soutenir. Il faut soutenir une personne qui a vécu un événement familial tragique. A part ça, ce n'est que lui, ses sentiments, chaque personne réagit différemment. Parfois, malgré les mêmes émotions, les gens réagissent de façon différente. Donc nous allons respecter la décision de Serge Aurier, nous ne lui mettrons aucune pression", a confié en conférence de presse José Mourinho, l'entraîneur de Tottenham.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.