Tottenham : Mourinho comme Villas-Boas

Tottenham : Mourinho comme Villas-Boas©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 05 février 2021 à 08h57

Battus pour troisième fois consécutive jeudi par Chelsea (0-1), les Spurs n'avaient plus connu pareille série noire depuis novembre 2012, lorsqu'André Villas-Boas était sur le banc. Et José Mourinho pourrait être de plus en plus menacé...

 

C'est une statistique dont José Mourinho se serait bien passé. Jeudi soir, le Chelsea de Thomas Tuchel est venu s'imposer sur la pelouse de Tottenham (0-1), infligeant aux Spurs une troisième défaite consécutive en Premier League en l'espace d'une semaine, après celles face à Liverpool (1-3) et sur la pelouse de Brighton (1-0). Pour trouver trace d'une telle série en championnat, il faut remonter jusqu'en novembre 2012, lorsque le club nord-londonien avait enregistré trois revers de rang, contre Wigan, Manchester City et Arsenal. Et c'était également sous les ordres d'un technicien portugais, puisque l'entraîneur s'appelait alors André Villas-Boas, ancien adjoint de Mourinho à Porto, Chelsea et l'Inter. Le futur-ex coach de l'OM avait ensuite réussi à redresser la barre, remportant même le titre d'entraîneur du mois le mois suivant puis en février 2013, avant de terminer cinquième. 

Deuxième coach le plus en danger

Pour le Tottenham de Mourinho, qui, à titre personnel, n'avait jamais perdu trois fois d'affilée en championnat dans les différents clubs où il est passé, la situation est peut-être plus compliquée. Et l'absence d'Harry Kane, blessé face aux Reds, n'explique pas tout. Son équipe s'est montrée sans idée, notamment d'un point de vue offensif, ce qui interroge sur la capacité du "Special One" à redresser la barre. Il est encore apparu très agacé à l'issue de la rencontre, et avait visiblement beaucoup de choses à dire aux arbitres. Il s'est en revanche montré moins bavard quand une journaliste lui a demandé pourquoi Gareth Bale était resté sur le banc face aux Blues. "C'est une bonne question, mais vous ne méritez pas une réponse", a-t-il ainsi lâché, grognon. Et alors que Tottenham pointe aujourd'hui au 8e rang du classement, à 7 points de la 4e place, Mourinho est devenu le deuxième coach le plus en danger de Premier League selon les bookmakers, derrière Steve Bruce (Newcastle). Il aurait donc tout intérêt à ne pas perdre dimanche face à West Bromwich Albion... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.