Football - Premier League Chelsea/Real Madrid après-match

Arsenal
Aston Villa
Brighton & Hove Albion
Burnley
Chelsea
Crystal Palace
Everton
Fulham
Leeds United
Leicester City
Liverpool
Manchester City
Manchester United
Newcastle
Sheffield United
Southampton
Tottenham Hotspur
West Bromwich Albion
West Ham
Wolverhampton Wanderers
Ligue des ChampionsDemi-finales
Stamford Bridge - Arbitre D. Orsato
  1. 84′ Mount
  2. 27′ Werner
Journaliste : Baron Jérémie

, publié le 5 mai

Chelsea, en battant le Real Madrid 2-0 mercredi soir en demi-finales retour de Ligue des Champions, valide une finale 100% anglaise.



L'expérience ne fait donc pas tout. A la recherche d'une 14e Ligue des Champions, le Real Madrid n'a pu exister dans cette demi-finale retour, à Stamford Bridge. Déjà avertis de la discipline tactique de Chelsea après un match nul concédé à Madrid, les hommes de Zidane se sont heurtés à une formation bien plus en forme et toujours aussi solide défensivement. 

Tuchel, roi de la tactique

Il n'a fallu d'ailleurs que quelques minutes pour voir un Real Madrid en danger. Après une frappe lointaine de Rudiger parfaitement détournée par Courtois (12e), Werner pensait être à la conclusion d'une construction d'école de la part des Londoniens, mais l'Allemand a été signalé hors-jeu (18e).  

Mais l'ex-buteur de Leipzig n'a finalement pas mis longtemps pour concrétiser. Sur un nouveau contre parfaitement construit, Havertz trouve la barre transversale, avant que Werner ne marque de la tête dans le but vide (1-0, 28e). Une ouverture du score qui a permis aux protégés de Tuchel de prendre l'ascendant dans ce match.

Un Real trop inoffensif

Car pourtant, les Merengue ont eu le ballon, mais n'ont quasiment jamais réussi à inquiéter Mendy et sa défense. Les nombreuses pertes de balles du Real ne pouvaient inquiéter l'arrière-garde de Chelsea. Seule véritable menace madrilène ce mercredi, Benzema n'a pu tromper le portier sénégalais (26e, 36e).

La seconde période repartait sur les mêmes bases. La formation londonienne continuait de laisser le ballon aux visiteurs, en attendant calmement de pouvoir le récupérer. Mis à part les deux éclairs de Benzema, Thiago Silva et ses partenaires n'ont pu vraiment être en danger (seulement cinq tirs cadrés pour Madrid).

Chelsea a failli se faire surprendre

Ei si Chelsea a impressionné ce mercredi, cette équipe a tout de même une énorme lacune : la finition. Car les occasions n'ont pas manqué pour pouvoir faire le break. Havertz trouvait une nouvelle transversale d'entrée (47e), avant que l'Allemand ne bute sur Courtois (60e).

Sur un énième contre, c'est Kanté, bien servi par Werner, qui a vu un retour décisif de Valverde lui enlever la balle de 2-0, synonyme de qualification pour rejoindre Manchester City, en finale. Malgré le retour du capitaine Ramos en défense, le Real Madrid a beaucoup souffert défensivement (14 tirs concédés).

Une finale 100% Premier League

C'est finalement Mount, l'enfant du club de Londres, qui a envoyé son équipe en finale. Après une nouvelle récupération d'un Kanté des grands soirs, Pulisic crochète Courtois sur la droite de sa surface avant de servir Mount. L'Anglais n'avait plus qu'à conclure dans le but vide (2-0, 85e) devant un Zidane dépité. 

Au lendemain de l'élimination du PSG, Thomas Tuchel, limogé du club de la capitale en décembre dernier, va donc disputer sa deuxième finale consécutive de Ligue des Champions contre le Manchester City de Pep Guardiola. Rendez-vous le 29 mai prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.