Manchester United : Papin aurait dû y reformer son duo avec Cantona

Manchester United : Papin aurait dû y reformer son duo avec Cantona©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le jeudi 24 décembre 2020 à 15h52

Dans un large entretien passionnant à So Foot, Jean-Pierre Papin explique qu'il aurait dû jouer en Angleterre, à Manchester United, durant sa carrière.



Jean-Pierre Papin. JPP. Ça vous bien quelque chose non ? Les plus jeunes ne le connaissent peut-être pas ou alors en tant que consultant sur beIN Sports. Ceux qui ont au moins une bonne trentaine d'années, en revanche, cela leur évoque forcément des souvenirs. Papin, ce grand attaquant aux gestes spectaculaires qui enfilait les buts comme des perles avec l'Olympique de Marseille et l'équipe de France, qui a été sacré Ballon d'Or France Football en 1991 avant de rejoindre les rangs de l'AC Milan au côté notamment de Marco van Basten. Papin, quoi ! Eh bien, on n'en parle quasiment jamais mais il a retrouvé un banc de touche, cinq ans après sa dernière expérience au Bassin d'Arcachon. L'ancien buteur n'est pas que consultant, donc.

Depuis le début de saison, JPP dirige Chartres en National 2. « Ça me manquait énormément, confie Papin sur le site de So Foot. On a discuté avec mon épouse, je lui ai dit que j'avais envie d'y retourner. À partir du moment où j'ai eu son feu vert, j'en ai parlé à Gérard Soler, avec qui j'étais en contact depuis quelques années à Chartres, et ça s'est fait très rapidement. J'avais besoin de cette longue pause. Ça avait été très compliqué après Lens. Je devais faire une pause parce que quelque chose était cassé. Pendant 5 ans, j'ai rencontré beaucoup de monde du foot, j'ai fait un gros travail d'introspection ».

Papin : « Je n'exclus pas un retour en professionnel »

« Je voulais remettre le pied à l'étrier, et ici, le challenge est hyper intéressant, avec une belle équipe. L'idée, c'était de reprendre contact avec la base du métier, comme quand j'ai commencé à Arcachon avant d'aller à Strasbourg. Je préférais reprendre par le monde amateur où on te laisse bosser un peu plus. Après, on verra de quoi demain sera fait. Je n'exclus pas un retour en professionnel », informe ensuite Papin qui avait siégé sur le banc du RC Lens (2007-08) et Strasbourg (2006-07).

Jean-Pierre Papin aime « l'humain, la transmission ». « Quand tu as baigné dans ce milieu pendant toute une vie, à un moment, tu as besoin de cela pour te sentir à 100%. Je ne suis pas là pour l'argent. Après, la difficulté quand on s'appelle Jean-Pierre Papin, c'est que tout le monde pense que ça va bien se passer, et vite. Mais moi, je n'ai pas de baguette magique. Je ne peux pas mettre les buts que je mettais. En football, il faut prendre du temps pour changer les choses. Il y a des gens qui ne comprennent pas cela », éclaire l'ancien numéro neuf de l'OM qui apprend ensuite qu'il a été tout proche de jouer en Angleterre.

« Cantona m'avait appelé parce que Sir Alex me voulait. Il voulait reformer le duo Cantona-Papin. Imaginez... »

Celui qui a marqué 30 fois en 50 sélections avec les Bleus avait failli rallier Manchester United. « C'était le club de mon père. Il ne jurait que par United. C'est un grand regret de ne pas y avoir joué un jour. J'aurais dû y signer quand j'étais au Bayern. Cantona m'avait appelé parce que Sir Alex me voulait. Il voulait reformer le duo Cantona-Papin. Imaginez... Mais j'étais blessé, et le Bayern n'a jamais voulu me laisser partir. J'aurais rendu mon père encore plus fier en jouant pour United. Après l'OM, le Milan, le Bayern... Manchester en plus, ça aurait été magnifique », lâche Papin dans un entretien passionnant. Et le 25 décembre, qu'y aura-t-il au pied du sapin de l'ancien serial buteur ? « La santé de ma famille, c'est tout ce qui m'importe. Et s'il peut y avoir une montée à la fin de la saison avec Chartres, je prends. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.