Manchester City : Quand le détournement d'un tableau fait sourire Haaland

Manchester City : Quand le détournement d'un tableau fait sourire Haaland ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le lundi 04 décembre 2023 à 20h45

Passablement énervé à l'issue du match nul concédé ce dimanche par Manchester City face à Tottenham, Erling Haaland assure avoir retrouvé le sourire grâce... au détournement d'un tableau le mettant à l'honneur.



Erling Haaland était furieux. Ce dimanche, à l'occasion de l'affiche de clôture de la 14eme journée de Premier League, Manchester City a été tenu en échec par Tottenham sur sa pelouse de l'Etihad Stadium. Une rencontre dont les dernières minutes ont mis l'attaquant international norvégien dans une colère noire. En plus d'être resté muet, ce qui ne lui était plus arrivé avec les Skyblues depuis le 4 novembre dernier et le large succès sur Bournemouth, Erling Haaland a peu goûté le choix de l'arbitre de ne pas laisser l'avantage après une faute qu'il a subi, alors que Jack Grealish s'était infiltré dans le dos de la défense des Spurs. Après s'en être pris verbalement à l'arbitre de la rencontre Simon Hooper, l'ancien attaquant du Borussia Dortmund s'est accroché avec Giovanni Lo Celso dans les instants qui ont suivi ce qui apparaît comme une erreur d'appréciation de l'homme au sifflet.

La version Haaland du tableau « Le Cri » a fait sensation

La frustration vue à l'issue de la rencontre a mis du temps à s'estomper, exprimant sur le réseau social Twitter par un « WTF » (bordel en français) sa désapprobation face à la décision arbitrale qui a sans doute coûté la victoire à son équipe. Toutefois, il semble bien que le « Cyborg » soit décidé à passer à autre chose avant le déplacement de son équipe à Aston Villa, ce mercredi lors de la 15eme journée de Premier League. En effet, alors que sa colère a inspiré le détournement du célèbre tableau « Le Cri » du peintre norvégien Edvard Munch, qui s'est alors répandu comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux, Erling Haaland a eu vent de cet hommage pour le moins singulier et l'a visiblement bien pris. « Bordel, ça m'a donné le sourire pour la première fois aujourd'hui (lundi) » a ainsi confié l'attaquant de 23 ans sur le même réseau social.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.