Ligue des Champions - Manchester City : S'il y a bien une équipe qui peut croire à l'exploit, c'est City

Ligue des Champions - Manchester City : S'il y a bien une équipe qui peut croire à l'exploit, c'est City©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 10 avril 2018 à 07h54

De tous les clubs battus en quarts de finale aller de Ligue des Champions, Manchester City parait le mieux armé pour renverser la situation mardi au match retour contre Liverpool.

La puissance offensive de CityAvec une moyenne de 2,52 buts par match, Manchester City est la troisième meilleure attaque toutes compétitions parmi les cinq grands championnats européens. Une excellente raison de penser que s’il y a une équipe capable d’en claquer au moins trois pour revenir à hauteur des Reds, c’est bien celle de Pep Guardiola. A neuf reprises sur 50 rencontres cette saison, les Citizens se sont imposés sur un score qui les qualifierait directement pour les demi-finales. Ils ont aussi gagné quatre fois 3-0. Des statistiques qui donnent des certitudes aux Skyblues et ont un impact psychologique sur l’approche du match pour Liverpool.

Le match de Premier LeagueManchester City avait certes souffert pendant une demi-heure et profité de sa supériorité numérique pendant 50 minutes pour écraser Liverpool en septembre dernier lors du premier affrontement de la saison entre les deux clubs (5-0). Mais ça ne peut être anodin pour les joueurs de Jürgen Klopp de revenir sur les lieux de leur plus lourde défaite de la saison. Plus que le déroulé du match, le score démontre que le moindre fait de jeu pourrait inverser le rapport de forces dans la double confrontation. C’est en ça que l’entame de match sera particulièrement importante à l’Etihad Stadium.

Le retour de Sergio AgüeroLors de cette démonstration de force des Citizens, Sergio Agüero avait été associé à Gabriel Jesus. Le premier avait terminé avec un but et une passe décisive, quand le second avait inscrit un doublé. Un duo qui pourrait donner des idées à Guardiola avec le retour de blessure de l’attaquant argentin, forfait la semaine passée pour le quart de finale aller. Au sein d’une équipe jeune, « El Kun » sera probablement titulaire pour apporter son expérience internationale (84 sélections avec l’Albiceleste, 90 matchs européens) et son efficacité devant le but (30 buts en 38 apparitions toutes compétitions confondues). Il devra aussi amener sa grinta et un soutien précieux à Gabriel Jesus, apparu très isolé à Anfield.

Le grain de folie de Pep GuardiolaCapable de fulgurances tactiques, Guardiola est aussi un formidable meneur d’hommes. Klopp en a bien conscience, répétant lundi en conférence de presse que son homologue était le meilleur. A maintes reprises dans sa carrière, le technicien catalan a réussi à renverser une situation mal embarquée et nul doute qu’il a seriné cette idée à ses joueurs pendant les derniers jours, malgré l’effondrement dans le derby contre United le week-end passé (2-3). « Peut-être qu’aujourd’hui, nous n’y croyons pas, mais demain nous y croirons un peu et encore plus après-demain, avait-il lancé après la défaite à Anfield. Dans six jours, nous y croirons. » Avec lui sur le banc, c’est plus facile de s’en convaincre.

La possible absence de SalahJoueur le plus chaud d’Europe avec les indéboulonnables Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, Mohamed Salah pourrait manquer à l’appel mardi. Klopp a entretenu le flou sur son éventuelle disponibilité, qui sera déterminée le jour même du match. Une chose est certaine néanmoins : un forfait de l’Egyptien serait un énorme coup dur. Non seulement parce qu’il pèse 38 buts et 13 passes décisives en 43 matchs avec son club cette saison. Mais aussi parce qu’il est le leader technique incontesté des Reds. Sur Salah repose en partie le schéma de relance de son équipe. Sans lui, Liverpool a souffert pour ressortir les ballons sur la deuxième période du match aller contre City et s’est recroquevillé au courage dans son camp. Une stratégie minimaliste qui pourrait ne pas suffire sur 90 minutes et face à des Mancuniens plus inspirés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.