Liverpool - Origi : ''A douze ans, on m'a harcelé sur ma couleur''

Liverpool - Origi : ''A douze ans, on m'a harcelé sur ma couleur''©Media365

Rédaction Media365, publié le mercredi 29 juillet 2020 à 18h15

Divock Origi une bien triste scène vécue dans son enfance, lorsqu'il jouait en Belgique.


« Un père de l'équipe adverse m'a harcelé sur ma couleur de peau ». Des années plus tard, l'attaquant Belge Divock Origi se remémore les horreurs racistes subies sur le terrain, alors qu'il n'avait que 12 ans. Une sombre anecdote que le joueur de Liverpool n'a pas manqué de décrire au Bleacher Report.

La scène se passe aux alentours de 2007, Origi joue avec l'équipe junior de Genk, et se déplace à Waregem. Il s'agissait de l'un des plus longs déplacement de l'équipe. « Le match était à deux heures en bus, je jouais sur l'aile droite. On a fait un très bon début de match, on était devant de 4 buts ou quelque chose comme ça ». Un début rêvé donc, avant que les ennuis ne commencent. « D'un coup, j'entends le père d'un adversaire. Il y avait plein de parents debout sur le bord du terrain. Lui était âgé, blanc, cheveux gris, je me rappelle de lui. Il a commencé à me crier dessus, m'insulter, et plus je le regardais, plus il devenait agressif. Il disait que j'étais plus âgé et plus grand que les autres à cause de ma couleur de peau. »


« Il disait que j'étais plus âgé et plus grand que les autres à cause de ma couleur de peau. »

Le match tourne ensuite au calvaire. « J'ai essayé de continuer, mais je n'ai pas pu et je me suis effondré en pleurs. C'était la première fois que je le faisais devant tout le monde ». A ce moment, le futur vainqueur de la Ligue des Champions admet avoir réalisé que ces choses pouvaient arriver, et explique que le retour en bus était tout aussi difficile. «Tu te sens humilié, vulnérable ».

Le Belge a souhaité conclure l'anecdote en faisant passer un message : « Ce moment m'a testé, m'a fait réfléchir [...] Ces instants prouvent que malgré les obstacles, il faut tout faire pour devenir ce que l'on veut être ».

Pour les anglophones, l'anecdote complète est dans le tweet plus haut.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.