Liverpool : Klopp s'en contente

Liverpool : Klopp s'en contente©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 22 juin 2020 à 08h05

Même si le match nul concédé à Everton (0-0) dans le derby dimanche obligera Liverpool à patienter avant d'être éventuellement sacré, l'entraîneur des Reds Jürgen Klopp se satisfaisait de ce point. En revanche, il n'a pas tout aimé.



Une victoire et Liverpool n'avait plus qu'à attendre une éventuelle défaite de Manchester City contre Burnley ce lundi pour pouvoir fêter son premier titre de champion d'Angleterre depuis trente ans (1990). Tenus en échec (0-0) sur la pelouse d'Everton dans le derby de la Mersey, les Reds devront encore patienter avant de peut-être enfin pouvoir faire la fête. Pire encore : sans un petit festival de leur gardien brésilien Alisson en fin de match, ils auraient pu quitter la pelouse de Goodison Park sans le moindre point. A l'arrivée, Jürgen Klopp ne faisait donc pas le difficile, sans pour autant se montrer satisfait du spectacle (bien fade) auquel il venait d'assister. « Nous méritons ce point, mais je dois avouer que l'on n'a pas eu de grosses occasions pour l'emporter. Ça a été notre problème sur ce match : nous ne nous sommes pas procuré suffisamment d'occasions par rapport à la possession que nous avons eue. J'ai aimé l'intensité que nous avons mise, j'ai aimé le pressing et le contre-pressing que nous avons mis en place. J'ai aimé toutes ces choses. En revanche, je n'ai pas vraiment aimé le rythme que nous avons imprimé. En plus, il n'y a pas eu de belles combinaisons en attaque. Mais c'est comme ça. Après, je dis ça maintenant, parce qu'il s'agit de ma septième interview (sic). »

Klopp : « A Goodison Park, c'est toujours la même chose »

Agacé, Klopp semblait avoir beaucoup de mal à digérer que ce derby se soit disputé à huis clos, d'autant que la presse, elle, avait été conviée. « Il n'y avait pas de supporters, mais les journalistes, eux, pouvaient être là. » En conclusion, l'entraîneur allemand de Liverpool préférait se dire qu'en dépit des années, le scénario de ce choc intestinal ne change jamais vraiment finalement dès lors qu'il se dispute chez l'ennemi des Reds. « Quand j'y repense, tous les derbies que nous jouons ici à Goodison Park contre Everton se ressemble. Le résultat est identique. A Anfield, les matchs sont légèrement mieux. A Goodison Park, c'est toujours la même chose : deux équipes agressives, deux équipes physiques et bien organisées. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.