Leipzig - Liverpool : Les Reds, interdits d'entrée en Allemagne

Leipzig - Liverpool : Les Reds, interdits d'entrée en Allemagne©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le jeudi 04 février 2021 à 20h44

La rencontre entre Leipzig et Liverpool du 16 février prochain, comptant pour le huitième de finale aller de la Ligue des Champions n'aura pas lieu en Allemagne. Les autorités du pays n'ont pas accordé de dérogation spéciale pour la venue des Reds en raison des restrictions sanitaires. L'UEFA doit trouver un terrain neutre ou reporter le match.

Le débat était jusqu'alors ouvert et toutes les parties semblaient optimistes sur la tenue du huitième de finale aller de la Ligue des Champions entre Leipzig et Liverpool, prévu le 16 février. Les deux clubs ainsi que l'UEFA travaillaient main dans la main pour que le match puisse se disputer à la Red Bull Arena, sur le sol allemand. Mais les craintes d'un veto pur et dur du gouvernement allemand ne s'étaient pas non plus évaporées. Ce jeudi, elles se sont confirmées et ont de ce fait, condamné le match, du moins sur le territoire outre-Rhin. La porte-parole du ministère de l'Intérieur a confirmé à l'AFP, que l'interdiction d'entrée pour les voyageurs en provenance d'une zone à risques et notamment de la Grande-Bretagne, « ne prévoyait pas de dérogation spéciale pour les sportifs professionnels ». Selon elle, le match « ne justifiait pas de déroger » à ces règles. Depuis vendredi, l'Allemagne a pris de nombreuses mesures visant à interdire l'accès à son territoire à toute personne provenant d'un pays où les variants du virus sont les plus actifs. Cette mesure, décidée au minimum jusqu'au 17 février, ne s'applique cependant pas aux citoyens ni aux résidents étrangers en Allemagne.

Quelles options ?

Devant le refus catégorique du gouvernement allemand, il reste peu d'options pour l'UEFA. Cette dernière à la charge de trouver une solution dans les plus brefs délais. Elle peut tout simplement reprogrammer la rencontre mais elle ne ferait que décaler le problème si les mesures persistent ou trouver un terrain neutre. Dans ce cas précis, il faut trouver un club qui accepte de mettre son stade à disposition mais également se mettre d'accord avec les instances gouvernementales en question pour la venue des deux délégations. Dernièrement, les dirigeants de Red Bull évoquaient aussi, avec l'UEFA, la possibilité d'intervertir les matches aller et retour. Mais là encore, personne ne peut dire à l'heure actuelle que les restrictions allemandes seront levées au 10 mars prochain (date du match retour). Si ces mesures sont prolongées au moins jusqu'au 25 février, la rencontre entre le Borussia Mönchengladbach et Manchester City, prévue la veille, pourrait causer quelques maux de tête supplémentaires à l'UEFA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.