Everton : Digne bientôt opéré et absent 2 mois

Everton : Digne bientôt opéré et absent 2 mois©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le jeudi 26 novembre 2020 à 15h55

Touché à une cheville lors d'un entraînement cette semaine, Lucas Digne, le latéral gauche d'Everton, devrait être prochainement opéré et ne sera de retour sur les terrains qu'en début d'année 2021.

C'est un véritable coup dur pour Lucas Digne (27 ans) et Everton. Auteur d'un très bon début de saison avec les Toffees (6emes, 16 points), le latéral gauche français a subi un gros choc à une cheville lors d'un entraînement cette semaine. Si la date de la blessure n'a pas été précisée, les premiers examens réalisés se sont montrés peu rassurants. D'après plusieurs sources anglaises, une intervention chirurgicale a été décidée entre le staff médical, l'entraîneur Carlo Ancelotti et le joueur, celle-ci est prévue pour les prochains jours. Son absence est pour le moment estimée à deux mois. Cependant, le délai pourra être revu en fonction de la nature exacte de la blessure et de la capacité de récupération de l'ancien joueur du PSG.

Pour le vice-capitaine d'Everton, cette blessure est un vrai coup d'arrêt alors qu'il réalisait une bonne saison. Avec ses quatre passes décisives et son rendement global, Digne est un des éléments cadres de la formation d'Ancelotti. L'ancien Barcelonais a disputé 87 rencontres avec le maillot bleu en seulement un an et demi avec l'autre club de Liverpool.



Attentif à ses prestations, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, le convoque depuis régulièrement avec les Bleus. Celui qui compte désormais 35 sélections internationales est passé devant Ferland Mendy (Real Madrid) dans la hiérarchie des latéraux gauches. Dernièrement, Lucas Hernandez a joué l'intégralité de la rencontre contre le Portugal en Ligue des Nations et la première période du dernier match des Bleus contre la Suède (4-2). Après la pause, Digne est rentré à sa place et a délivré une passe décisive, la deuxième dans la compétition. Le natif de Meaux en Seine-et-Marne a jusqu'à mars et le prochain rassemblement tricolore, pour se remettre d'aplomb, ce qui semble largement à sa portée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.