Everton : Carlo Ancelotti poursuivi pour fraude fiscale en Espagne

Everton : Carlo Ancelotti poursuivi pour fraude fiscale en Espagne©Media365

Aurélie SACCHELLI : publié le lundi 22 juin 2020 à 17h20

L'entraîneur italien d'Everton Carlo Ancelotti (61 ans) est poursuivi pour avoir dissimulé un peu plus d'un million d'euros au fisc espagnol.



La douche froide pour Carlo Ancelotti. Quelques heures après que son équipe d'Everton a tenu en échec (0-0) le très probable futur champion d'Angleterre Liverpool dans le derby de le Mersey à l'occasion de la reprise de la saison de Premier League, le coach italien de 61 ans a appris qu'il était poursuivi pour fraude fiscale par le fisc espagnol. Selon un communiqué du parquet, l'entraîneur aurait « oublié » de déclarer 1,062 millions d'euros de revenus. « Il s'agit de deux possibles délits contre le Trésor public relatifs à l'impôt sur le revenu des exercices fiscaux de 2014 et 2015 », précise le parquet. Soit la période où Carlo Ancelotti était l'entraîneur du Real Madrid (il l'a été de 2013 à 2015, avec une Ligue des Champions, une Coupe du Roi, une Supercoupe d'Europe et un Mondial des Clubs remportés en 2014).

Ancelotti s'ajoute à une longue liste de stars

Toujours selon le communiqué, l'entraîneur italien a bien déclaré ses revenus de coach du Real Madrid, mais pas « les revenus correspondants à l'exploitation de ses droits à l'image, ainsi que ceux dérivés de sa relation avec le club sportif madrilène ou ceux perçus comme conséquence de contrats avec d'autres marques. » Il se serait d'ailleurs appuyé un « réseau complexe de sociétés écran » pour cacher l'identité du bénéficiaire de ces revenus. Carlo Ancelotti n'est pas la première star du football à avoir des problèmes avec le fisc espagnol. Cela a déjà été le cas auparavant pour Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, José Mourinho, Sergio Ramos ou encore Diego Costa... L'ancien entraîneur de Parme, de la Juventus, du Milan AC, de Chelsea, du PSG, du Bayern Munich ou encore de Naples n'a pas encore réagi à cette affaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.