Divers : L'ancien agent d'image de Kanté se défend

Divers : L'ancien agent d'image de Kanté se défend©Panoramic, Media365
A lire aussi

Dimitri Ferrero, publié le vendredi 14 février 2020 à 15h06

Dans une interview accordée à L'Equipe, l'ancien agent d'image contre lequel Kanté avait porté plainte pour escroquerie revient sur cette affaire, et se défend.

"S'il y a quelqu'un qui s'est fait escroquer dans cette histoire, c'est moi. J'ai fourni un travail ; le contrat passé avec N'Golo avait une réalité. La plainte déposée contre moi pour escroquerie est une diversion, c'est un écran de fumée", assure dans L'Equipe Nouari Khiari, ancien agent d'image du joueur de l'équipe de France, qui avait signé un contrat "d'apporteur d'affaires" à l'été 2016 avec lui. Avant que Kanté ne porte donc plainte contre Khiari pour des faits d'"escroquerie", "abus de confiance" et "exercice illégal de la profession d'agent sportif".

Si l'homme de 53 ans est accusé de ne pas avoir "proposé de contrats en adéquation avec les valeurs du joueur", il se défend en avouant  "avoir toujours tenu informé le joueur de ses démarches". Rajoutant même que le joueur avait manqué à ses obligations en ne se rendant pas deux années de suite à un gala organisé par la fondation Arthritis (fondation pour la recherche contre les rhumatismes les plus graves), avec qui il était sous contrat.

« On me prenait pour un charlot »

L'agent d'image pense que N'Golo Kanté a été influencé par son entourage et son agent concernant ce litige, et s'estime lésé sur plusieurs contrats qui le liaient au joueur. "J'ai compris qu'on me prenait pour un charlot. En novembre dernier, N'Golo a signé un nouveau contrat avec Adidas qui voulait en faire une tête de gondole, comme avec Paul Pogba. Il s'agit d'un contrat de cinq ans portant sur 15 M€. Mes émoluments auraient dû s'élever à 3,75 M€. Lorsque je rencontre l'avocate de N'Golo Kanté, Me Nadia Zrari, on me propose 50 000 € pour mettre un terme à mon contrat d'apporteur d'affaires. J'ai été choqué. On m'a ensuite proposé 150 000 € puis 300 000 €. J'ai refusé car il me devait dix fois plus. Soit on ne me doit rien, soit on me paye ce que l'on me doit. En signant ce contrat sans moi, Adidas a violé le contrat qui me lie au joueur", conclut-il. L'entourage du milieu de terrain des Blues n'a pas encore réagi à cette sortie médiatique de Nouari Khiari.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.