Chelsea : Pulisic revient sur ses premiers jours difficiles

Chelsea : Pulisic revient sur ses premiers jours difficiles©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le lundi 11 mai 2020 à 11h25

Arrivé en début de saison à Chelsea en provenance du Borussia Dortmund, Christian Pulisic est récemment revenu sur ses premiers jours au sein de l'effectif des Blues, qui n'ont pas été simples.

Christian Pulisic a quasiment tout recommencé de zéro. Auréolé de bonnes performances sous le maillot du Borussia Dortmund, l'international américain est arrivé à Chelsea et a découvert un autre monde. Dans le cadre d'un entretien accordé au podcast 13&ME, le joueur de 21 ans a confié n'avoir pas été très à l'aise durant ses premiers jours sous les couleurs des Blues. « Tout ce qui est arrivé était un peu fou. J'ai dû prendre l'avion dès la fin de mes vacances estivales à la suite de la Gold Cup. J'ai eu une semaine de repos et n'ai pas vécu un vrai été. L'équipe a débuté la présaison au Japon dont j'y suis directement allé, assure l'Américain. J'ai dû prendre un vol seul puis retrouver l'équipe qui est partie de Londres. J'ai dû aller directement à l'hôtel et ce que je devais faire ensuite était d'aller à l'entraînement. J'étais fatigué, nerveux, je ne savais pas quoi penser mais je me suis dit que je suis à Chelsea et que c'est fou. »

Pulisic a dû gagner le respect de ses coéquipiers

Autre épisode marquant de ces débuts avec Chelsea, Christian Pulisic assure être passé quasiment inaperçu aux yeux de ses nouveaux coéquipiers. « Je suis monté dans le bus, ils venaient également d'arriver. Tout le monde était à moitié assoupi, je suis allé m'installer dans le bus et personne ne m'a remarqué, ajoute l'ancien joueur du Borussia Dortmund. Personne ne m'a adressé la parole. Peut-être qu'il y en a eu un ou deux qui m'ont dit « Salut » et je me demandais ce qu'il se passait là. » Selon lui, tout n'était qu'une question de respect, qu'il a dû gagner au cours des entraînements sous les ordres de Frank Lampard. « Pendant les deux premiers jours d'entraînement, j'étais nerveux. Vous savez comment c'est quand vous arrivez dans une nouvelle équipe. Ce sont des bons gars en-dehors du terrain mais pour gagner leur respect, vous devez montrer sur le terrain que vous en être capable, c'est comme ça que ça marche, ajoute l'international américain. Durant la troisième journée, j'ai vécu un bon entraînement, marqué quelques buts, réussi de bonnes actions et des passes décisives. J'ai senti que les autres joueurs venaient vers moi, me parlaient et que je gagnais leur respect. » Avec cinq buts en seize apparitions, Christian Pulisic fait petit à petit son trou à Chelsea.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.