Chelsea : Kepa, une dernière et puis s'en va ?

Chelsea : Kepa, une dernière et puis s'en va ?©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le mardi 22 septembre 2020 à 10h20

Auteur d'une nouvelle bourde dimanche lors de la défaite contre Liverpool (0-2), le gardien de Chelsea Kepa Arrizabalaga enchaîne les mauvaises prestations depuis son arrivée à Londres en 2018. Recruté pour 80 millions d'euros, l'Espagnol devrait voir débarquer le Rennais Édouard Mendy pour le concurrencer.

Mais jusqu'où plongera Kepa Arrizabalaga (25 ans) ? Le gardien espagnol des Blues a une nouvelle fois fait parler de lui et ce, de la même façon depuis son arrivée à l'été 2018. Ce dimanche, à l'occasion de la deuxième journée de Premier League, Chelsea accueillait Liverpool, le champion sortant. Peu avant l'heure de jeu et alors que l'équipe de Frank Lampard était réduite à dix,après l'exclusion d'Andreas Christensen, et venait de concéder l'ouverture du score, les Reds ont poursuivi leurs offensives pour doubler la mise. Et alors que le ballon est revenu dans les pieds de Kepa, qui faisait face à Sadio Mané qui le pressait, le gardien a choisi de dégager vers l'angle le plus improbable pour relancer et s'est fait contrer par le Sénégalais. Après quelques pas pour se remettre en position de tir, l'attaquant de Liverpool est venu punir l'ancien portier de Bilbao, pour s'offrir un doublé et tuer le match. Pour Kepa c'est une bourde, une nouvelle ou une énième, c'est au choix. Après la rencontre, Frank Lampard a reconnu l'erreur de son portier et a eu du mal à le défendre, en tout cas en public : « C'était une erreur évidente qui nous a coûté cher. Ces détails changent le jeu à ce niveau de compétition. Nous devons continuer à travailler, Kepa doit continuer à travailler. Il doit avoir du soutien autour de lui, c'est très clair, en particulier de ma part. »



Annoncé comme un futur spécialiste du poste et recruté pour près de 80 millions d'euros à l'Athletic Bilbao à l'été 2018, l'Espagnol, originaire d'Ondarroa, n'est jamais parvenu à afficher un niveau satisfaisant. Pire, le portier est régulièrement l'auteur de bourdes plus ou moins pénalisantes pour son équipe et la dernière, avant celle contre Liverpool, date d'il y a seulement sept jours contre Brighton (1-3). Dans tous les cas, Kepa n'a (presque) jamais fait parler de lui en bien et son statut de gardien le plus cher de l'histoire lui pèse énormément sur les épaules. Ses statistiques pour ses deux premières saisons au club font trembler n'importe quel entraîneur. Si, bien sûr, elles ne sont pas à imputer au seul dernier rempart, il convient tout de même d'y accorder un certain crédit. Lors de la saison 2018-19, l'Espagnol a encaissé 51 buts en 54 matchs puis 58 buts en 41 rencontres l'an passé. C'est beaucoup, beaucoup trop pour un gardien d'une grande écurie européenne. Autre chiffre significatif, l'international espagnol (10 sélections) a concédé, selon Sky Sports, 19 buts depuis l'extérieur de la surface depuis son arrivée chez les Blues, faisant de lui l'unique détenteur de ce triste record. Alisson Becker, le gardien des Reds qui est arrivé au même moment du côté de la Mersey, a lui encaissé un seul but, dans ce même genre de situation...

Un comportement particulier

Non seulement les prestations du gardien des Blues d'1,88m sont très limites mais son comportement interpelle également. En février 2019 à Wembley, lors de la finale de la Carabao Cup contre Manchester City, Kepa venait de se faire soigner à quelques secondes des arrêts de jeu des prolongations. L'Espagnol a alors vu son entraîneur de l'époque, Maurizio Sarri, être en pleine discussion pour le remplacer par Willy Caballero pour la séance de tirs au but. Alors que le changement était annoncé, Kepa, à l'aide de grands gestes et de grands cris, a refusé de sortir, tout en affirmant qu'il était apte à tenir sa place. Face à la réaction de son joueur, le technicien italien est alors entré dans une colère noire et a même demandé à son adjoint, Gianfranco Zola, d'aller raisonner son gardien. Caballero, qui était prêt à rentrer, est finalement retourné sur le banc des remplaçants, devant l'inflexibilité de son coéquipier. L'arbitre de la rencontre était même venu s'adresser à Sarri pour demander des explications. En vain. Au bout des tirs au but, Chelsea a été éliminé et Kepa s'est octroyé le luxe d'une nouvelle polémique extra-sportive, en plus de ses performances.


L'ombre d'Édouard Mendy

Las des performances de Kepa, Frank Lampard s'est mis en quête d'un nouveau gardien cette saison, avouant, de ce fait, la lourde erreur de ses dirigeants, à l'époque, d'avoir recruté l'Espagnol. Les Blues ont jeté leur dévolu sur Édouard Mendy, le portier du Stade Rennais, dont la venue est quasi actée. Au mieux, l'arrivée du Sénégalais devrait rebattre les cartes pour le poste de numéro 1 et au pire, cantonner Kepa à un rôle de doublure pour toute la saison, ce qui serait un terrible aveu de faiblesse pour un gardien acheté aussi cher. Le Telegraph a récemment assuré que Kepa était bien décidé à rester à Londres pour s'imposer, malgré le recrutement d'un concurrent. L'espoir fait vivre du côté de Kepa, mais il faudra voir si le discours est semblable chez Frank Lampard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.