Vieira dépité, Lacazette relancé

Vieira dépité, Lacazette relancé©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 19 octobre 2021 à 09h44

Sentiments contrastés lundi pour les acteurs français d'Arsenal - Crystal Palace (2-2) : Alexandre Lacazette était forcément de meilleure humeur que Patrick Vieira, au vu du scénario du match qui a finalement permis aux Gunners de sauver la mise.



Patrick Vieira, qui revenait sur ses anciennes terres tant aimées d'Arsenal, a sans doute déjà oublié le remarquable accueil qui lui a été fait avant le match lundi soir, face à son équipe de Crystal Palace. L'entraîneur français a logiquement du mal à encaisser l'égalisation des Gunners à la 95eme minute (2-2). "C'était vraiment dur, peste l'entraîneur français (pour la BBC). J'étais vraiment déçu de prendre ce but à la fin, les joueurs ont travaillé si dur et ils méritaient ces trois points... Je suis désolé pour eux. J'ai aimé notre personnalité et notre caractère. En seconde période, on voulait être compétitifs et gagner le ballon vraiment haut. L'agressivité, c'est ce qu'on voulait améliorer, ça fait partie de l'ADN de Crystal Palace."

Gallacher : "Juste horrible, pire qu'une défaite"

L'ancien coach de l'OGC Nice a été trahi par un compatriote, puisque c'est Alexandre Lacazette qui a arraché l'égalisation au bout du temps additionnel pour les Gunners, inscrivant ainsi son premier but en championnat depuis plus de six mois (le 11 avril). "Il se bat sur chaque ballon et il transmet de la confiance et de l'énergie à la foule lorsqu'il entre", se réjouit son entraîneur Mikel Arteta.


L'attaquant tricolore espère que ce but lancera enfin sa saison (pour Sky Sports) : "Je sais que je dois travailler dur pour obtenir du temps de jeu, puis essayer de profiter autant que je peux lorsque je suis sur le terrain. On a bien commencé avant d'arrêter de jouer, nous devons travailler là-dessus. Quand les supporters sont avec nous, ça nous apporte de l'énergie, on doit leur donner ce qu'ils veulent. On a montré notre caractère. Même quand on est dans le creux, on n'abandonne pas." Selon Conor Gallacher, le capitaine de Crystal Palace, c'est "juste horrible, pire qu'une défaite".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.