Un milliardaire veut racheter Arsenal et virer Wenger

Un milliardaire veut racheter Arsenal et virer Wenger©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 19 août 2017 à 08h19

Un milliardaire nigérian répondant au nom d'Aliko Dangote compte racheter Arsenal courant 2019.

Arsenal ne se montre pas des plus voraces sur le marché des transferts cet été. Hormis l'arrivée d'Alexandre Lacazette pour une somme conséquente de 53 millions d'euros, l'actionnaire majoritaire américain Stan Kroenke et son acolyte minoritaire russe Alisher Usmanov n'ont toujours pas décidé d'ouvrir les vannes de la trésorerie. Les fans des Gunners londonien sont donc heureux d'apprendre l'intérêt d'Aliko Dangote pour leur club. L'homme nigérian de 60 ans, milliardaire, possède la plus grande fortune en Afrique et la 105eme mondiale selon Forbes.

Aliko Dangote passera à l'attaque en 2019

Ce businessman a réussi dans le secteur du ciment avant d'élargir son influence vers l'agro-alimentaire, l'immobilier et le secteur bancaire. « Je suis sûr que les actionnaires d'Arsenal accepteront de vendre en cas de belle offre », a déclaré Aliko Dangote dans les colonnes de Bloomberg jeudi. La piste est donc plus que sérieuse. Le milliardaire attendra en revanche 2019 avant de passer à l'attaque, préférant attendre la fin de la construction de sa raffinerie de Lagos (Nigéria).

Wenger "out" si le milliardaire achète Arsenal

Ce n'est pas la première fois qu'Aliko Dangote affirme son appétit pour l'actionnariat d'Arsenal, lui qui en est l'un des plus fervents supporters depuis de longues années. S'il parvient à ses fins, il permettra à l'Afrique d'entrer dans la danse des grands actionnaires mondiaux du football, avec le Qatar, la Russie, les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis, en autres. La première décision de l'homme est en tout cas déjà connue. « La première chose que je changerais, c'est le coach. Il a fait du bon boulot mais un autre mérite sa chance. » En cas de reprise effective, le départ d'Arsène Wenger est donc inéluctable, emportant avec lui une ère économe peu appréciée par Aliko Dangote, peu regardant sur les dépenses à faire pour construire des projets ambitieux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU