Tottenham : Le nouveau tacle de Mourinho à City

Tottenham : Le nouveau tacle de Mourinho à City©Media365

Paul Rouget : publié le jeudi 16 juillet 2020 à 09h46

Après la victoire de Tottenham à Newcastle (3-1), José Mourinho n'a pu s'empêcher de faire à nouveau référence au fair-play financier, après avoir qualifié de "honteuse" la décision du TAS de lever la sanction de Manchester City.


Alors que le Tribunal arbitral du sport (TAS) a levé lundi l'exclusion de Manchester City des coupes européennes pour les deux prochaines saisons, un club mancunien qui a également vu l'amende infligée par l'UEFA passer de 30 à 10 millions d'euros, cette décision n'en finit plus de faire réagir. Et beaucoup y voient la fin du fair-play financier. Pour José Mourinho, c'est tout simplement "honteux", et l'entraîneur portugais en a remis une couche mercredi après la victoire 3-1 de Tottenham sur la pelouse de Newcastle. 

Interrogé en conférence de presse sur la présence sur le banc au coup d'envoi de Steven Bergwijn, il s'est d'abord plaint du traitement dont il se dit victime : "Vous me posez cette question, mais vous ne la posez pas à Lampard, à Klopp ou à Pep (Guardiola). Lampard fait jouer Pulisic, et vous ne lui demandez pas pourquoi il n'a pas fait débuter Hudson-Odoi. Pep laisse Bernardo sur le banc, vous ne lui demandez pas pourquoi il n'a pas fait débuter Bernardo Silva. Je suis le seul qui n'a pas le droit de faire jouer certains joueurs. Si Bergwijn avait débuté, vous m'auriez demandé pourquoi ce n'était pas Lucas. Vous ne demandez pas à Nuno (Espirito Santo, l'entraîneur des Wolves) pourquoi il laisse Traoré sur le banc." 

 Avant de placer une référence au fair-play financier (un peu) venue de nulle part, lorsqu'il a été questionné sur l'impact de Bergwijn en sortie de banc. "On a besoin de bons joueurs, et de plus de 11. On a besoin d'un bon groupe de joueurs. Et si on peut le faire sans violer les règles du fair-play financier, cela sera encore mieux", a-t-il ainsi lâché, visiblement satisfait de son effet. Son vieux rival Pep Guardiola appréciera sans doute... 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.