Racisme - Evra : "Le silence est un crime. On ne peut plus se taire"

Racisme - Evra : "Le silence est un crime. On ne peut plus se taire"©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le dimanche 23 août 2020 à 17h45

Patrice Evra s'est confié dans les colonnes du Guardian sur le racisme dont il a été victime au cours de sa carrière de joueur.


Dans une longue interview accordée au Guardian, Patrice Evra a abordé le thème du racisme survenu lors de sa carrière. Désormais âgé de 39 ans, il a pris un certain recul sur les événements passés. Et l'ancien joueur de Manchester United, de la Juventus Turin ou encore de l'Olympique de Marseille estime que le silence n'est plus option dans les temps actuels. "Parfois, je ne veux pas parler de toutes ces choses parce qu'à l'intérieur, je pleure. Le silence est un crime. On ne peut plus se taire", a jugé le natif de Dakar.



Evra aborde l'éducation des parents envers les enfants

Il a notamment illustré le racisme par une anecdote lors de ses débuts. "J'ai reçu des morceaux de bananes et entendu des cris de singes pendant que je jouais. Mais cela m'a rendu plus fort. Après quelques années, j'ai été acheté par Monza en Serie B. Ils avaient un autre joueur noir et l'appelaient Nero (noir en italien). Quand quelqu'un m'a crié: 'Hé, Nero, passe le ballon', j'ai arrêté de jouer. J'ai dit: 'Tu sais que ma mère m'a donné un nom. Patrice. Si tu m'appelles Nero, je t'appellerai 'bianco di Merda' Blanc de merde. Personne ne m'a rappelé Nero. Certaines personnes n'ont pas ce courage. Nous devons donc les encourager à être courageux", a-t-il assuré.

Suite aux nombreuses initiatives après la mort de George Floyd aux États-Unis, Evra a indiqué qu'il était important que les parents veillent sur l'éducation des enfants. "On peut jouer avec des maillots où il est écrit "Black Lives Matter", mais l'important est ce que tes parents t'enseignent et ce que tu enseignes à tes enfants.Quand je fais ce message contre le racisme en m'habillant en panda, c'est pour éduquer les enfants. Le panda est blanc et noir", a jugé l'ancien latéral des Bleus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.