Premier League : Manchester United s'impose

Premier League : Manchester United s'impose©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 28 décembre 2019 à 22h50

Manchester United revient dans le top 5 de la Premier League. Les Red Devils ont gagné à Burnley ce samedi après-midi (0-2).

La lutte pour la qualification pour la Ligue des Champions est une telle course de lenteur cette saison que rien n'est impossible, y compris pour un club qui était 14eme de Premier League fin octobre. Avec sa victoire à Burnley samedi (0-2), Manchester United a réintégré le Top 5 du championnat, au moins provisoirement. Les Red Devils pointent même à une unité de Chelsea, qui affrontera Arsenal sur la pelouse de l'Emirates Stadium ce dimanche (15h00). La récompense d'une excellente série qui dure depuis la victoire contre Brighton le 10 novembre dernier. Les Mancuniens ont ainsi engrangé 17 points sur les huit dernières journées de Premier League, avec au passage des succès probants sur Tottenham (2-1) ou sur City (1-2). MU a aussi réalisé samedi son premier clean-sheet en championnat depuis le 14 septembre. C'est dire si la troupe d'Ole Gunnar Solskjaer, peu inquiétée au Turf Moor, gagne en consistance semaine après semaine, en dehors de son accident contre Watford le week-end dernier (2-0).


Un seul arrêt pour De Gea

La résurrection de Manchester United est aussi celle d'Anthony Martial. Auteur d'un doublé contre Newcastle dans la semaine (4-1), l'international français a mis son équipe sur les bons rails en ouvrant le score (44eme, 0-1). Avec Andreas Pereira, ils ont profité d'une erreur de relance de Charlie Taylor pour faire la différence peu avant la mi-temps. Logique pour une équipe dominatrice lors du premier acte, à défaut de se créer pléthore d'occasions. MU a d'ailleurs maîtrisé son sujet durant la majeure partie de la rencontre, en dehors d'une alerte sur une frappe de Phillip Bardsley, bien sortie par David De Gea (70eme). Faute de se mettre à l'abri, les Red Devils sont toutefois restés à la merci d'un coup du sort. Ils ont attendu la toute fin du temps additionnel pour faire le break, par l'intermédiaire de Marcus Rashford, verni sur son face-à-face avec Nick Pope (95eme, 0-2). Avant de se rendre sur la pelouse d'Arsenal dans quatre jours, MU redevient un candidat crédible à la Ligue des Champions. C'était loin d'être gagné il n'y a encore pas si longtemps. Et ça en dit long que ce qu'est la Premier League cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.