Premier League : Manchester United chute à Watford

Premier League : Manchester United chute à Watford©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 22 décembre 2019 à 17h09

Manchester United a chuté ce dimanche à Watford (0-2), sur la pelouse de la lanterne rouge de Premier League.

Rien ne va plus à Manchester. Cette fois, il n'y a plus de doute possible. Ce dimanche, l'équipe d'Ole Gunnar Solskjaer a été dominée par le dernier au classement de la Premier League, en l'occurrence Watford. Un adversaire qui n'avait, en sus, remporté qu'un seul de ses dix-sept premiers matches de championnat. Cette énième contre-performance, qui survient avant la période cruciale de Boxing Day, risque de faire très mal car elle ramène les Red Devils à leurs doutes, alors qu'on le croyait en plein redressement.

Si séduisant face à Manchester City il y a deux semaines, United a cette fois livré un rendement calamiteux. Comme à son habitude face aux équipes de seconde partie de tableau. Devant, Rashford et ses coéquipiers se sont montrés inoffensifs, avec notamment une première période complètement soporifique. Seul Jesse Lingard est parvenu à se créer une tentative digne de ce nom avant la pause (34e). Et en seconde mi-temps, il a fallu attendre l'entrée en jeu de Paul Pogba pour voir les assauts se succéder sur les buts des Hornets. De retour à la compétition après trois mois d'absence, le Français avait mis à contribution Ben Foster d'une frappe enroulée (83e) avant de lancer le jeune Mason Greenwood (85e). Mais ce fut sans résultat notable, tout comme la dernière tentative de Rashford (90e).

Manchester United trahit par sa défense

Si Man United s'est réveillé vers la fin, c'est parce qu'il en a été forcé suite à deux buts encaissés en l'espace de cinq minutes (50e et 54e). Deux réalisations consécutives à de criantes erreurs. La première a été commise par David De Gea, incroyablement fébrile sur une frappe d'Ismaila Sarr qui paraissait pourtant anodine. Et la seconde émane d'Aaron Wan Bissaka. Le jeune latéral droit a fauché un opposant dans sa propre surface, provoquant un pénalty. Troy Deeney s'est chargé de transformer victorieusement la sentence. Cette saison, dans son antre de Vicarage Road, Watford n'avait encore jamais mené à la marque. Face à MU, les Londoniens ont non seulement brisé cette série noire, mais ils ont même réussi à breaker et préserver les deux buts d'avance jusqu'au bout. Le crédit leur revient, mais difficile de ne pas y voir une énième preuve criante des carences mancuniennes cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.