Premier League : Manchester City se relance en dominant Liverpool

Premier League : Manchester City se relance en dominant Liverpool©Media365

Geoffrey Steines, publié le jeudi 03 janvier 2019 à 22h53

Après avoir concédé deux défaites en Premier League durant la période des fêtes, Manchester City s'est relancé dans la course au titre avec son succès contre Liverpool jeudi (2-1). Les hommes de Pep Guardiola reviennent ainsi à quatre points des Reds, toujours leaders.

Manchester City n'a pas dit son dernier mot. Le champion d'Angleterre en titre a bouclé une période des fêtes jusque-là compliquée par un succès primordial contre Liverpool ce jeudi (2-1). Il reprend ainsi la deuxième place de Premier League à Tottenham et revient à quatre points des Reds, toujours leaders. Mais les hommes de Jürgen Klopp, invaincus jusqu'alors cette saison en championnat et qui restaient sur huit victoires de rang toutes compétitions confondues depuis leur revers face au PSG (2-1), ont laissé filer une vraie balle de break à l'Etihad Stadium. Avec ce résultat, c'est aussi le momentum, indiscutablement en leur faveur depuis le Boxing Day, qui s'est inversé entre les deux principaux prétendants à la victoire finale en Premier League. Loin d'être anodin pour un club lancé dans une quête désespérée après une première couronne nationale depuis 1990.


L'incroyable occasion de 0-1 pour Liverpool

C'est en plein doute que les Citizens, battus à trois reprises sur les cinq dernières journées de championnat, ont retrouvé de leur superbe. Dans le sillage d'un Fernandinho dont l'absence avait pesé lourd lors des défaites contre Crystal Palace (2-3) puis Leicester (2-1) et dont le retour a métamorphosé son équipe, la troupe de Pep Guardiola est redevenue la machine implacable qu'elle est depuis 18 mois. Elle a certes joué à se faire peur en ne matérialisant pas sa domination d'ensemble par des tonnes d'opportunités de marquer et en concédant la première occasion franche de la partie. Mais Sadio Mané a trouvé le poteau sur un service parfait de Mohamed Salah et John Stones s'est rattrapé d'un dégagement à l'emporte-pièces sur son propre gardien pour éviter au ballon d'entrer dans le but pour 11 millimètres, « goal-line technology » à l'appui (18eme).



Liverpool a eu sa chance d'ouvrir le score en première période et ne l'a pas saisie. Au contraire de Sergio Agüero, létal pour réaliser un enchaînement parfait et trouver la lucarne d'Alisson dans un angle très fermé peu avant la mi-temps (1-1, 40eme). Au retour des vestiaires, City a conservé sa mainmise sur le jeu, grâce à un pressing plus efficace et une meilleure maîtrise technique. Mais là encore, ça ne s'est pas traduit par de réelles balles de but. Et après une première banderille, déjà venue de Roberto Firmino (63eme), l'attaquant de Liverpool a claqué un quatrième but en deux matchs à la conclusion d'une action magnifique, de la transversale de Trent Alexander-Arnold à la remise d'Andrew Robertson (1-1, 64eme).

Guardiola vainqueur de Klopp pour la deuxième fois

Au moment où les Reds avaient repris l'ascendant psychologique et étaient partis pour un partage des points qui faisait leurs affaires, ils se sont fait surprendre sur une attaque rapide. Avec Raheem Sterling dans le rôle du détonateur et Leroy Sané à la conclusion (2-1, 71eme), sans oublier un Dejan Lovren, en retard aussi sur le premier but, à l'alignement coupable, comme sur une balle de break vendangée par Agüero plus tard (82eme). Ou plutôt sauvée par Alisson, décisif encore face à Bernardo Silva (90eme), comme Ederson s'est interposé devant un Salah peu en vue pour préserver la victoire des siens (84eme). Un succès logique, même si tout l'Etihad Stadium a tremblé jusqu'au bout. Mais sa libération au coup de sifflet final, symbolisée par la joie démonstrative de Guardiola, vainqueur pour la deuxième fois seulement de Klopp depuis son arrivée en Angleterre, était à la hauteur de l'enjeu : continuer de rêver à un doublé que personne n'a réalisé en Premier League depuis 10 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.