Premier League : Man Utd cartonne Leeds

Premier League : Man Utd cartonne Leeds©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 20 décembre 2020 à 19h35

Pas spécialement coutumier du fait, Manchester United a fait le spectacle dimanche devant Leeds (6-2) en Premier League.

Branché sur courant alternatif depuis le début de la saison, Manchester United sait produire des étincelles et a complètement éteint le Leeds de Marcelo Bielsa dès les premières minutes. Les Peacocks n'ont pas vu la lumière, alors que la percée plein axe de Bruno Fernandes lui permettait de servir en retrait McTominay, dont la frappe ne laissait aucune chance à Meslier, le tout, dès la 2e minute. On prend quasiment les mêmes et on recommence une petite minute plus tard. Un décalage d'Anthony Martial pour Scott McTominay permettait à ce dernier de réussir une frappe rasante pour le doublé le plus rapide de l'histoire de la Premier League. De quoi forcément faire plaisir à Ole Gunnar Solskjaer, un peu moins à Marcelo Bielsa. Surtout que le calvaire de l'ancien coach de l'OM était loin d'être terminé...


En effet, à la 20eme minute et sur un contre mancunien, Fred alimentait Martial, qui se faisait contrer. Mais Fernandes avait bien suivi et son tir puissant et croisé du droit allait au fond pour le 3-0. Un quart d'heure plus tard, Lindelöf, sur corner, marquait de nouveau pour les Red Devils avant que Leeds ne réduise l'écart également sur corner, botté par Raphinha pour la tête croisée de Cooper. 4-1, c'est ce qu'on appelle une première période bien remplie. On pouvait légitimement penser (voire espérer côté Leeds) que les deux équipes allaient lever le pied dans le second acte, mais il n'en était rien. En tout cas, pas côté mancunien. Daniel James, qui avait failli signer à Leeds à l'intersaison, y allait de son grain de sel avec une frappe entre les jambes de Meslier suite à un bon travail d'un McTominay inspiré ce soir.

Dallas, ta frappe impitoyable

Vous en voulez encore ? À 20 minutes de la fin, Anthony Martial chutait dans la surface de réparation adverse au contact de Struijk. Bruno Fernandes, artificier en chef des Red Devils, exécutait la sentence. 6-1, puis 6-2. Leeds allait en effet réduire la marque grâce à Dallas, une frappe impitoyable qui nettoyait la lucarne de De Gea consécutivement à un service de Raphinha à un quart d'heure de la fin (73e). Les dernières minutes verront un véritable festival offensif des Red Devils avec un Meslier très sollicité devant Cavani et James notamment. Mais le score n'allait plus évoluer. 6-2, jeu set et match pour Solskjaer face à Bielsa.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.