Premier League : La nouvelle boulette de Kepa

Premier League : La nouvelle boulette de Kepa©Media365

Rédaction , publié le samedi 17 octobre 2020 à 18h20

Chelsea a été contraint au nul in extremis samedi, contre Southampton (3-3). Kepa a encore fauté assez lourdement.

Auteur d'un début de saison en dents de scie, Chelsea a une fois encore déçu en concédant le nul à domicile ce samedi face à Southampton (3-3), dans le cadre de la cinquième journée de Premier League. Les Blues ont pourtant mené 2-0 grâce au doublé de Timo Werner, mais n'ont pas été au niveau en seconde période, la faute surtout à la nouvelle boulette de leur portier, Kepa Arrizabalaga. Ils remontent très provisoirement à la sixième place du classement.

Werner en feu

Un but lors de ses cinq premiers matches sous ses nouvelles couleurs. Timo Werner avait jusqu'alors connu un début d'adaptation poussif avec Chelsea. Mais ce samedi face à Southampton, l'avant-centre allemand s'est brusquement réveillé. Tout de suite dans son match, l'ancien de Leipzig s'est mis en évidence dès le premier quart d'heure de ce match comptant pour la 5e journée de Premier League. A la quatorzième minute, sa tête termine au fond des filets, mais le VAR intervient et invalide le but pour un hors-jeu de quelques millimètres.



Qu'à cela ne tienne. Peut-être vexé d'avoir été privé de son premier but en championnat, l'Allemand a trouvé la faille une minute plus tard sur une frappe chirurgicale (1-0, 15e). Et le doublé n'a pas tardé puisque moins d'un quart d'heure plus tard, il a offert le break aux Blues (2-0, 28e). Match plié ? Loin de là ! Car comme souvent avec Chelsea depuis ce début de saison, la machine s'est brutalement déréglée. Sur un mauvais alignement de la défense centrale londonienne, Danny Ings a réduit l'écart pour Southampton juste avant la pause (2-1, 43e).

Kepa encore à la ramasse

En partie relancé à la pause, le match s'est totalement rééquilibré lorsque les Saints ont égalisé une première fois peu avant l'heure de jeu sur une énorme erreur et une sortie catastrophique de Kepa Arrizabalaga, le portier de Chelsea pour sa décharge bien mal servi par la passe en retrait de Kurt Zuma. A l'affût, Che Adams a alors offert le but de l'espoir aux visiteurs (2-2, 57e). Un espoir finalement d'extrêmement courte durée puisque l'autre recrue phare de Chelsea cet été, Kai Havertz, s'est empressé de redonner l'avantage aux siens deux minutes plus tard (3-2, 59e). Premier but pour lui également en championnat.

Toujours loin du niveau que l'on pourrait attendre d'une telle écurie, les Blues ont pourtant cru tenir leur troisième succès de la saison de Premier League. Jusque dans les arrêts de jeu, ce petit but d'avance leur a semblé suffisant. Encore raté puisque sur un coup franc mal dégagé par la défense londonienne, Jannik Vestergaard a permis à Southampton de revenir une seconde fois au score (3-3, 90e+3). Pas de gagnant au final, et presque un perdant incarné par Frank Lampard, décidemment en grande difficulté dans la mise en place d'une équipe stable et compétitrice. Dans une semaine face à Manchester United, il faudra faire preuve de bien plus de maîtrise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.