Premier League (J36) : Manchester City fête son titre en faisant le show

Premier League (J36) : Manchester City fête son titre en faisant le show©Panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le vendredi 14 mai 2021 à 23h10

Sacré champion d'Angleterre, Manchester City a fêté son sacre en allant l'emporter de façon spectaculaire à Newcastle (4-3), vendredi soir lors de la 36eme journée de Premier League.



Usé par leurs grandes conquêtes et projetés sur la finale de la Ligue des Champions, les cadres de Manchester City ont dû apprécier le spectacle offert dans l'antre de St James Park, ce vendredi. Car l'équipe remaniée de Guardiola a fait le show. Sans calcul. Sans contrôle. Sans défense. Sans tout ce qui caractérise la machine ultra-huilée du génie catalan cette saison. C'était bien aussi.

Ferran Torres s'est occupé de tout

Cette affiche entre deux places fortes du foot anglais a donné lieu à un match "so british", avec une pluie de buts sur des phases de jeu inhérentes à l'ancienne Premier League... Tout a mal commencé pour Man City. Sur corner, Emil Krafth a donné l'avantage aux Magpies d'un puissant coup de casque avant la demi-heure de jeu (1-0, 25e). Les locaux auraient même pu et dû faire le break, encore sur coup de pied arrêté - un coup-franc cette fois-ci, signé Jonjo Shelvey, qui s'est écrasé sur la barre (35e). Il a fallu un petit coup de pouce à la bande à Guardiola pour démarrer vraiment son match, sur une frappe contrée de Joao Cancelo qui a trouvé le fond des filets (1-1, 39e).


Dès lors, le show Ferran Torres a pu commencer. L'ailier international espagnol a crevé l'écran en permettant aux Sky Blues de reprendre l'avantage d'une astucieuse aile de pigeon (1-2, 42e). Et si Newcastle s'est révolté en repassant devant avec deux penalties transformés coup sur coup - avant et après la pause - par Joelinton (2-2, 45e+6) et Willock (3-2, 62e), Torres, inarrêtable, a renversé la situation à lui seul en inscrivant deux nouveaux buts en deux minutes (3-3, 64e ; 3-4, 66e) pour s'offrir un triplé. Relax sur son banc, Pep Guardiola pouvait exulter. Le score n'a plus évolué. Ses subs du jour n'ont pas maîtrisé grand-chose. Quitte à ce que ce football ne soit pas le sien, ce match n'a pas pu lui déplaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.