Premier League (J12) : Le roi de Londres, c'est Arsenal

Premier League (J12) : Le roi de Londres, c'est Arsenal©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le samedi 18 novembre 2017 à 15h45

Un derby est toujours un match à part et celui entre Arsenal et Tottenham l'est d'autant plus. Rivaux du nord de Londres, les Gunners ont vu les Spurs devenir l'un des clubs à la mode depuis deux saisons. Même l'une des anciennes idoles d'Arsenal, Ian Wright avouait être jaloux en regardant le jeu déployé par les hommes de Mauricio Pochettino. Seulement, samedi, ce sont bien des Gunners retrouvés qui ont pris le meilleur sur leurs rivaux honnis (2-0). Un succès qui relance les hommes d'Arsène Wenger. Distancé avant la rencontre, Arsenal (5eme) se relance dans la course au podium en revenant à un point de leur adversaire du jour (3eme, 23 points).

Il y a bien longtemps que l'Emirates n'avait pas vu une telle maîtrise de la part de ses joueurs. Les coéquipiers de Laurent Koscielny, qui a disputé sa 300eme rencontre avec les Canonniers, ont fait preuve d'une grosse solidité défensive pour étouffer l'armada offensive des Spurs. Harry Kane, Dele Alli et Christian Eriksen n'ont rien eu à se mettre sous la dent sous la pluie londonienne. Face au pressing des Rouge et Blanc, c'est la défense de Tottenham qui a craqué la première sous un coup de casque de Shkodran Mustafi, aussi utile derrière que devant (36eme).
Lloris sauve les meubles
Libérés par cette ouverture du score, les Gunners ont ensuite enfoncé le clou par Alexis Sanchez (41eme). Le Chilien a rappelé à tout le monde qu'il a bien la tête à Arsenal et ne s'est pas fait prier pour convertir la première passe décisive de la saison d'Alexandre Lacazette, titulaire et profitant de l'absence de Giroud. L'ancien Barcelonais a eu de nombreuses occasions de corser l'addition en seconde période (69eme, 70eme, 75eme, 92eme) mais est tombé sur un grand Hugo Lloris, seule véritable éclaircie pour les Spurs. Sur le banc depuis 2014, Mauricio Pochettino n'a toujours pas battu Arsène Wenger à l'extérieur.

 
0 commentaire - Premier League (J12) : Le roi de Londres, c'est Arsenal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]