Premier League : Arsenal replonge

Premier League : Arsenal replonge©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 21 juillet 2020 à 23h20

Aston Villa s'est payé Arsenal mardi (1-0), pour le compte de la 37eme et avant-dernière journée de Premier League.

Alors qu'il restait sur deux excellents résultats face à Liverpool et Manchester City, Arsenal a trouvé le moyen de s'incliner ce mardi face au relégable Aston Villa. N'ayant probablement plus l'esprit au championnat, les Gunners ont livré une très pâle copie et ils en ont été punis. Ils se sont inclinés 0-1, et avec ce résultat ils n'ont plus aucune chance de décrocher l'Europe via le championnat.

Des Gunners inoffensifs

En 90 minutes de jeu, les Londoniens n'ont cadré aucune frappe. Indigne de leur rang. Et au niveau des occasions nettes il n'y a eu que la tête d'Edward Nketiah à la suite d'un corner (77e), et qui échoué sur le poteau. A l'exception de cette opportunité, ce fut donc le désert total. Alexandre Lacazette et Pierre-Emerick Aubameyang, titularisés aux avant-postes, ont été totalement transparents.



Côté Aston Villa, on s'est montré beaucoup plus incisifs. Ce qui peut se comprendre car l'équipe dirigée par Dean Smith joue sa survie dans l'élite. Les Villans ont fait la différence à la 27e grâce à une volée victorieuse de l'Egyptien Trézeguet et ils ont réussi à préserver cet avantage jusqu'au bout. Ce ne fut pas, cela dit, une tâche très compliquée face à cet Arsenal inspide.

Arsenal tombe à Villa Park pour la première fois au 21e siècle

L'équipe de Birmingham aurait même pu s'imposer plus largement dans cette partie. A la 77e minute, Keinan Davis a manqué le cadre de peu à la suite d'un contre. Et, quelques instants plus tard, c'est l'Ecossais John McGinn qui a manqué le coche. Une opportunité de break non convertie mais que les Villans n'ont pas eu à regretter.



En gagnant, Aston Villa s'extirpe de la zone de relégation. A une journée de la fin du championnat, Pepe Reina et ses coéquipiers redeviennent maitres de leur destin dans l'optique du maintien. En outre, la cerise sur le gâteau, c'est le premier succès à Villa Park face à Arsenal depuis 1998. Une triste série de 17 matches sans succès qui prend fin. Si ce n'est pas un signe encourageant d'un salut à venir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.