Pour Wenger, ça commence à sentir le roussi

Pour Wenger, ça commence à sentir le roussi©Media365

David HERNANDEZ, publié le dimanche 19 mars 2017 à 08h23

Défait sur la pelouse de West Bromwich Albion (3-1), Arsenal vit une crise sans précédent et c'est une fois de plus Arsène Wenger qui est dans le viseur.



Les semaines se suivent et se ressemblent pour Arsenal. Mis à part deux victoires contre un club de D4 (Sutton) et de D5 (Lincoln) en FA Cup, les Gunners n'ont plus goûté à la victoire depuis le 11 février dernier contre Hull City (2-0). Et encore, c'est le seul succès répertorié (championnat, Ligue des Champions) entre le 22 janvier et aujourd'hui. Seules les coupes nationales sont venues éclaircir un ciel londonien bien nuageux. La défaite à West Bromwich samedi est fort logique malgré les 11 tentatives (mais 2 tirs cadrés) et enfonce les coéquipiers de Giroud dans la crise. La défense emmenée par Koscielny a sombré derrière la blessure de Petr Cech (38eme) tandis que l'animation offensive a été inexistante si l'on enlève Alexis Sanchez, encore une fois remuant malgré une blessure à la cheville. Les rumeurs d'envie d'ailleurs du Chilien semblent prendre du poids chaque jour qui passe.
Sixième ce soir?
Pointé du doigt par une sortie médiatique il y a quelques semaines, l'ancien Barcelonais n'est pas le seul Gunner dans le viseur des supporters. Un homme cristallise à lui-seul toutes les critiques : Arsène Wenger. Le technicien vit des heures sombres et son départ est plus que jamais demandé. «Je sais ce que je vais faire dans l'avenir et vous le saurez très bientôt, a lancé en conférence de presse celui qui est en fin de contrat à la fin de la saison. Vous verrez bien. Aujourd'hui, je ne me soucie pas de ça. Nous traversons la pire période en vingt ans. Nous perdons match après match en ce moment et ça, c'est plus important que mon avenir». A Birmingham, des banderoles « Wenger Out », « No New Contract » ont été déployées dans les tribunes de Hawthorns mais aussi dans le ciel alors qu'une prolongation serait à l'ordre du jour dans les hautes instances d'Arsenal. Mais face à la fronde des supporters qui reprochent à leurs dirigeants le manque d'ambition du club, il se pourrait bien que l'aventure Wenger touche à sa fin après 21 ans de bons et loyaux services, d'autant que la Ligue des Champions s'éloigne petit à petit...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Pour Wenger, ça commence à sentir le roussi
  • On oublie qu' Arsène Wenger est plus payé que la quasi totalité de ses joueurs.
    Tout n ' est pas de sa faute, mais à ce niveau de rémunération, on est en droit d' exiger de meilleurs résultats.
    Ce qui n ' est plus le cas depuis des années.

  • .....la défense a sombré....l'attaque inexistante....ça ce n'est pas Arsène ce sont les joueurs......mais peut-être le font ils volontairement pour changer d'entraîneur ? c'est trop facile à mon goût de tout mettre sur le dos du même gars et ce quelque soit le club.....des trop payer qu'un système ( encore un ) les entretien dans leurs délires et souvent dans leur fainéantise de courir par rapport au salaire qu'ils perçoivent.....on voit ça aussi dans les divisions inférieures

  • Il n' a pas su partir en pleine gloire:dommage ...

  • oui la retraite pourquoi et merci mais il y as 11 joueur qui sont sur le terrain et pour info souuvenir de leiceter comme par hazard il gagne il est ou l probleme

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]