Permier League : Liverpool poursuit sa route

Permier League : Liverpool poursuit sa route©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 29 décembre 2019 à 19h25

Grâce notamment à des décisions favorables, Liverpool a battu Wolverhampton (1-0) et fait un pas de plus vers le titre de champion.

Il ne peut décidément rien arriver à Liverpool cette saison. Peu inspirés et bousculés par une équipe de Wolverhampton à l'aise contre les cadors, les Reds ont souffert pour s'imposer ce dimanche (1-0). Un but de Sadio Mané, accordé avec l'aide du VAR en fin de première période, a suffi à leur bonheur. Ils ont ainsi décroché un 18eme succès en 19 journées de Premier League et conservent leurs 13 points d'avance sur Leicester, qui s'était imposé sur la pelouse de West Ham samedi (1-2). Idéal avant de recevoir le promu Sheffield United à Anfield jeudi prochain.



Mané, but refusé puis accordé

Malgré l'enchaînement des matchs, entre la Coupe du Monde des clubs et le Boxing Day, Jürgen Klopp avait fait le choix d'aligner une équipe-type, notamment dans le secteur offensif. Mané était ainsi titularisé aux côtés de Roberto Firmino et de Mohamed Salah. Preuve que la crainte du manager de Liverpool au moment de recevoir les Wolves, tombeurs de Manchester City vendredi (3-2), n'était pas feinte. Dominateur sans être ultra-dangereux, en dehors d'occasions pour Salah (22eme) puis Firmino (31eme), le leader du championnat a pris l'avantage sur une action controversée. A la tombée d'un long ballon plein axe de Virgil van Dijk, Adam Lallana a prolongé de l'épaule droite vers Mané, qui a conclu de près. Dans un premier temps, l'arbitre Anthony Taylor a sifflé une faute de main, avant d'être déjugé à raison par ses assistants vidéo (1-0, 44eme).

Wolverhampton pas verni

S'estimant lésés par cette décision, les hommes de Nuno Espirito Santo sont immédiatement repartis de l'avant. Ils sont rapidement parvenus à égaliser par l'intermédiaire de Pedro Neto, dans le temps additionnel du premier acte. Mais là encore, le VAR est intervenu, cette fois pour signifier un hors-jeu au millimètre plus tôt dans l'action. Cruel pour les Wolves, furieux au moment de rentrer aux vestiaires. D'autant que leur chance de revenir au score ne s'est plus représentée. Ils ont bien tenté de pousser un Liverpool usé dans ses derniers retranchements. Mais les partenaires de Jordan Henderson, à défaut de continuer à être menaçants, ont maîtrisé leur sujet sans réellement trembler, malgré neuf tirs concédés pour seulement deux tentés lors de la seconde période. Les Wolves ressortent du Top 5 aussi vite qu'ils s'y étaient incrustés, en dépit d'une prestation intéressante. Mais Liverpool est porté par un vent qui souffle fort dans son dos en ce moment. Aussi fort que la frustration de ses supporters après 30 ans d'attente pour un titre de champion d'Angleterre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.