Manchester United humilie Tottenham, Mourinho tient sa revanche / Premier League

Manchester United humilie Tottenham, Mourinho tient sa revanche / Premier League©Media365

Rédaction , publié le dimanche 04 octobre 2020 à 20h00

Tottenham s'est offert une balade de santé sur la pelouse d'Old Trafford (6-1), ce dimanche. Une victoire savoureuse pour José Mourinho, parti par la petite porte il y a deux ans.

Si le grand livre de José Mourinho n'a rien d'un long fleuve tranquille, il aura été jonché de moments jubilatoires comme des marque-pages qui écrivent sa légende. Il faut croire que le Portugais s'en nourrit. Alors il se souviendra longtemps de ce 4 octobre 2020, date majeure de son mandat chez les Spurs, si terne, jusqu'alors, dans cette année étrange. Mourinho avait un plan en tête en retrouvant Manchester United deux ans après avoir quitté l'institution du Nord par une toute petite porte. Ce plan, articulé en 4-3-3, a fonctionné à merveille, sous l'impulsion d'un duo Son-Kane qui marche sur l'eau depuis quelques semaines.

Des Spurs innarrêtables

Comme pour se plonger direct dans l'irrationnel que ce match allait offrir, tout a commencé de la pire des manières pour Tottenham. Anthony Martial a obtenu un penalty que Bruno Fernandes - le "très bon tireur de penos" tancé ironiquement par Mourinho il y a quelques mois - a transformé avec autorité (1-0, 2e). La révolte des Spurs a été rapide, et même violente. Tanguy Ndombele, lui aussi revenu de loin, a remis les pendules à l'heure en profitant d'un bon pressing de Lamela (1-1, 4e) avant que Heung-min Son ne profite à nouveau du laxisme effarant de l'arrière-garde mancunienne pour filer au but sur un coup-franc rapidement joué par son passeur en chef, Harry Kane (1-2, 7e).

Le tournant est intervenu quelques minutes plus tard, sur une grosse opportunité manquée par Rashford (20e). Dès lors, plus rien n'a arrêté les Spurs. D'autant que la bande à Solskjaer s'est tirée une balle dans le pied avec l'expulsion de Martial suite à un mauvais geste sur Lamela (28e). Une infériorité numérique sanctionnée immédiatement par le duo Son-Kane, l'Anglais exploitant un service du Sud-Coréen (1-3, 31e) avant que ce dernier n'y aille de son doublé suite à une galette de Serge Aurier (1-4, 37e).

Un jour à oublier pour Man United

Évidemment, il aurait été difficile pour United de reprendre ses esprits après le repos. Mais le pire, c'est que Tottenham a continué son récital en ajoutant deux nouveaux buts : l'un par Aurier sur une action très "parisienne" où Lucas était aussi impliqué (1-5, 51e) ; et l'autre par un nouveau peno bien claqué par Kane après une faute de Paul Pogba (1-6, 79e). Fin du bal. Il fut une époque, pas si lointaine, où José Mourinho aurait exulté les poings serrés en courant au milieu du terrain, seul dans son monde. Mais ce marque-page, le Special One l'a rangé sobrement dans la boîte à souvenirs. Les temps changent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.