Manchester City : le président estime que De Bruyne est l'avenir du club

Manchester City : le président estime que De Bruyne est l'avenir du club©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le mardi 25 août 2020 à 13h29

Khaldoon Al Mubarak, le président de Manchester City, possède une grande confiance en Kevin De Bruyne. Il considère le belge comme le leader de l'équipe dirigée par Pep Guardiola.


Manchester City a connu un exercice 2019-2020 mouvementé en ces temps de crise sanitaire. Sur le terrain, l'équipe avait de nombreux objectifs mais n'a pu s'emparer du titre de Premier League après l'avoir gagné deux ans de suite, cédant devant un Liverpool injouable. Concernant la Ligue des Champions, City a été éliminé par l'Olympique Lyonnais en quarts de finale de la compétition (3-1) et va donc devoir attendre avant de pouvoir assouvir ses désirs de sacre européen.



City veut une "relation constructive" avec l'UEFA

Kevin De Bruyne, lui, a été à la hauteur, comme peuvent le démontrer ses 13 buts et 20 passes décisives en Premier League. Le président du club, Khaldoon Al Mubarak, a d'ailleurs un avis très tranché sur le Belge, qui a été élu joueur de l'année en Angleterre.

"J'étais inquiet parce que nous avons déjà vu les joueurs de City oubliés pour ce prix très important et j'avais peur que Kevin soit oublié cette année, parce que selon moi, c'était incontestable. Mon vote était clair, évidemment c'est subjectif en raison du club pour lequel il joue, mais Kevin est le meilleur joueur du championnat cette année. Il l'a mérité, il l'a montré et je suis heureux qu'il ait reçu cette appréciation et ce respect du monde du football. Il est devenu un leader important de ce groupe. Il est vraiment l'avenir du MCFC et tout ce que je peux dire, c'est que c'est bien mérité", a-t-il commenté.

Par ailleurs, il a également évoqué les rapports de Manchester City avec l'UEFA, alors que l'instance avait interdit au club de participer aux compétitions européennes pendant deux ans pour infraction aux règles du fair-play financier. Cependant, le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait levé la suspension le 13 juillet dernier, infligeant une amende de 10 millions d'euros au club anglais.

"La vie est trop courte pour avoir des rancunes. En ce qui me concerne, je me concentre sur une chose. Comment puis-je aider ce club à gagner cette compétition et comment avoir une relation constructive avec l'UEFA ? Je pense que c'est la seule voie à suivre", a indiqué le président de Manchester City.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.