Liverpool : Klopp fête ses cinq ans sur le banc... et les 80 ans de Lennon

Liverpool : Klopp fête ses cinq ans sur le banc... et les 80 ans de Lennon©Media365

Thomas Siniecki : publié le vendredi 09 octobre 2020 à 17h57

Jeudi, Jürgen Klopp a soufflé ses cinq bougies à la tête de Liverpool. Le 8 octobre 2015, l'entraîneur allemand reprenait un club qui n'arrivait toujours pas à retrouver son lustre d'antan. Sa réussite absolument grandiose lui offre des droits particuliers en ville, dont celui de rendre hommage à John Lennon.



Il y a cinq ans, Jürgen Klopp prenait la place de Brendan Rodgers sur le banc de Liverpool. "C'est un grand honneur d'être dans un des plus grands clubs du monde, de pouvoir essayer de faire changer les choses. Ce n'est pas aussi difficile que les gens le pensent, la situation n'est pas idéale mais c'est un bon moment pour venir. Je me sens vraiment fier." Sur les 272 matchs que Klopp a dirigés, Klopp en a remporté 164, apportant aux Reds une Premier League et une Ligue des Champions. Liverpool n'avait plus remporté le championnat depuis 30 ans : "C'était absolument génial, d'autant plus spécial que les familles pouvaient être au stade. J'étais dans le Kop, c'était assez spécial. C'était logique d'y aller afin de célébrer avec les supporters dans nos coeurs, même s'ils ne sont pas là."

Lennon, autre monument de la ville

Liverpool, au coeur de sa saison dernière quasiment parfaite, a aussi égalé la plus importante série de victoires de l'histoire du championnat anglais : 18 succès de suite, comme Manchester City un peu plus de deux ans auparavant. Alors que la série des Citizens s'était étirée jusqu'au 27 décembre 2017, celle des Reds a pris fin le 29 février 2020 à Watford, un match qui pouvait paraître anodin mais qui s'était pourtant achevé sur une défaite cinglante 3-0.


Presque dans la foulée, pour le dernier grand match de football en public avant le confinement dû à la pandémie de coronavirus, Liverpool était ensuite éliminé en Ligue des Champions à Anfield par l'Atlético Madrid (2-3 en prolongation, après une défaite 1-0 à l'aller à Madrid). Le début de cette nouvelle saison n'est pas si évident non plus, avec notamment cette toute fraîche défaite 7-2 à Aston Villa. Une décompression presque inévitable, tant Klopp a imprimé une identité à l'intensité démentielle. Et magnifique. Rarement une équipe aura autant fait corps, dans son incessant pressing tout-terrain, avec son bouillant public. Idole absolue en ville, l'entraîneur allemand a célébré vendredi en chanson les 80 ans de la naissance de John Lennon, autre monument de la cité située sur les rives de la Mersey.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.