Liverpool, c'est grave ?

Liverpool, c'est grave ?©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 30 octobre 2022 à 08h49

Battus pour la quatrième fois de la saison en Premier League par Leeds samedi (1-2), les Reds ne pointent qu'à la neuvième place du classement et voient déjà leur saison compromise.



Peu avaient sans doute parié sur un tel scénario. Au sortir de quatre saisons terminées sur le podium de Premier League, avec notamment un titre à la clé en 2020, le premier depuis 1990, Liverpool a bien mal débuté ce nouvel exercice. Après 12 journées, le club de la Mersey n'est que neuvième du championnat anglais, avec un bilan désormais parfaitement équilibré de quatre victoires pour autant de défaites et de matchs nuls. Et l'écart avec la tête est déjà très important, puisque les Reds comptent 13 longueurs de retard sur le leader et champion en titre, leur rival Manchester City, mais aussi 12 points de débours sur les surprenants Gunners. Et ce n'est pas beaucoup mieux en Ligue des champions, où les vice-champions en titre, s'ils sont qualifiés pour les huitièmes de finale, doivent l'emporter par plus de trois buts d'écart mardi contre Naples afin de terminer en tête du groupe.

Fin de série à Anfield

Et le départ de Sadio Mané n'explique pas toutes les difficultés de cette équipe battue pour la deuxième fois consécutive en Premier League samedi contre Leeds, vainqueur 2-1 à Anfield et qui s'extirpe de la zone de relégation pour revenir à quatre petits points de ses hôtes du soir... Si Mohamed Salah, après avoir surpassé Didier Drogba sur la scène européenne, a encore marqué (14e), l'Egyptien n'a fait qu'égaliser suite à l'ouverture du score de Rodrigo (4e), avant que Crysencio Summerville n'offre en fin de match (89e) la victoire à des visiteurs qui ont pu compter sur un grand Ilan Meslier dans les buts, alors que Darwin Nunez a encore déçu à la pointe de l'attaque de Liverpool. "On ne peut pas se qualifier pour la Ligue des champions si on est aussi inconstants qu'en ce moment. Il faut régler ça", fulminait ensuite Jürgen Klopp. Un revers qui fait mal, après 29 matchs consécutifs sans défaite à Anfield, et à la suite duquel il faudra vite réagir. Mais après Naples, c'est un périlleux déplacement sur la pelouse de Tottenham qui s'annonce...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.